fbpx

Parler sexualité avec son ado c’est LE sujet le plus malaisant quand tu es parent… Non ?  Sauf que pour bien démarrer, il ne faut pas attendre l’adolescence pour aborder le problème. Et oui la sexualité est une construction de soi qui n’est pas exclusivement liée aux rapports sexuels et qui se développe dès l’enfance, voire avant la naissance. Sophie, notre experte, t’explique tout !

1/ La grossesse et le bébé

Je sais, ça peut te paraître étrange de parler de ces étapes, mais n’oublie pas que le fœtus ressent, entend, goûte et partage ce que sa mère mange, boit, écoute et fait. Le désir de grossesse et le soin que tu vas apporter à ces 9 mois et à l’accueil de ton enfant, auront un impact majeur sur Bébé et sur son développement futur.

Même chose pour les premières années de sa vie. La façon de le toucher, de le câliner, de le masser, de le nourrir, de lui parler, de le gronder, va impacter directement son estime de lui, la découverte de son corps et la reconnaissance de ses besoins et sentiments. C’est une étape primordiale pour en faire un adulte bien dans ses baskets.

2/ L’enfance

À partir de 2 ans et dès son entrée à l’école, les informations vont envahir son cerveau qui est comme une énorme éponge. Il/elle va découvrir :

  • Les dimensions corps, cœur, tête.
  • Les messages de l’environnement, relations des parents, relations avec les autres ;
  • Ses organes sexuels et le regard sur son corps grâce à l’hygiène, au sport. Ton enfant a le droit de se toucher mais dans sa chambre, jamais dans le salon ou devant les autres.
  • Les relations avec les autres enfants, les adultes, les enseignants ;
  • L’expression de ses sentiments, besoins, émotions ;
  • Le respect des différences ;
  • La connaissance de sa conception : Maman et Papa, l’ovule et le spermatozoïde, le fœtus
  • Les premières mises en garde contre les agressions sexuelles et les inconnus.

Dans ce contexte, il parait difficile de dire que l’enfant n‘est pas déjà confronté à la sexualité. Qu’en penses-tu ?

3/ La pré-adolescence

Elle débute de nos jours à 8 ans chez les filles et 10 ans chez les garçons. Waouhhh ton petit bout de chou, encore un bébé est déjà un préado !! Avec les changements physiques et psychologiques que cela implique.

  • La découverte de son orientation sexuelle ( hé oui c’est maintenant vers 8 ans.)
  • Les prémices de la puberté dans son corps ;
  • Les sentiments et émotions à l’égard du fait de grandir, d’avoir plus de responsabilités et de faire la transitions entre insouciance et place au milieu des autres ;
  • Les représentations de l’amour, de l’amitié et de la sexualité ;
  • Les impacts du sexisme, de l’homophobie ;
  • les 1ers émois amoureux.


Tu vois tout ce qui le dirige vers sa sexualité et il n’est pas encore ado !! Peut-être tu n’es pas prête à cette transition, mais surtout ne lui transmet pas tes freins ou tes difficultés. Au contraire, accueille avec bienveillance ses questions, même si elles te paraissent incongrues.

4/ L’adolescence


Bon ça y est, ton enfant a 11 – 12 ans, et il est adolescent au sens propre du terme. Tu comprends que si tu as attendu maintenant pour lui parler amour et sexualité, tu as quelques wagons de retard. Il est alors fort probable que tu vas te retrouver en difficultés lorsqu’il va découvrir :

  • Les bouleversements hormonaux  de la puberté qui explosent dans son corps avec des répercussions sur son image (poils, muscles, seins, barbe, voix, taille, règles, tampon….). 
  • Le défi des rencontres, des 1eres relations amoureuses, leurs gestes, attitudes, attentions, paroles ;
  • Les 1ers films pornos, la découverte de la diversité sexuelle ;
  • La confirmation de son orientation sexuelle et la consolidation de son identité, avec peut-être des peurs, des tabous, de l’enfermement.
  • Les bénéfices d’une image corporelle positive et le regard sur les autres.
  • La réflexion critique sur les représentations de la sexualité autour d’elle/lui
  • La découverte de la masturbation, du plaisir, peut-être de l’orgasme. Ne rentre jamais dans sa chambre sans frapper. Attend sa réponse par respect pour son intimité.
  • Les nouvelles expériences sexuelles ou non qui lui font tester les limites (alcool, cannabis)
  • La 1ere fois et sa charge émotionnelle. 

C’est très compliqué pour un parent d’imaginer son enfant faire l’amour, mais sois aidante et facilitatrice (absente-toi, parle de la pilule, du préservatif) car elle/il le fera avec ou sans ton accord. J’espère que ta 1ere fois est un beau souvenir et que ton enfant aura aussi cette chance.

  • La prévention de la grossesse et des IST. Bien sûr que c’est important mais pas comme une punition ou une forme de culpabilité. N’oublions pas aussi l’accompagnement ou du moins l’information à l’aide si il y a eu un rapport non protégé.
  • Le respect de la/du partenaire à tous les moments de l’intimité affective et sexuelle, l’importance du NON, la mutualité et l’égalité des sexes et des droits.

La super maman que tu es, a du pain sur la planche pour donner à son ou ses enfants, filles ou garçons, les bons codes et apprentissages en matière de vie affective et sexuelle.

Surtout parle lui d’AMOUR et avec Amour !!

Et n’oublie pas que répondre à ses questions de suite ou après réflexion, est un magnifique signe d’amour, d’empathie et d’attention que tu lui accordes. Cette attitude va renforcer le lien de confiance entre vous. Fais-toi confiance et demande-toi ce que tu aurais aimé que ta maman et ton Papa te disent à l’époque.

Pense à te faire aider par une sexothérapeute si tu as des difficultés à parler sexualité avec tes enfants.

Maintenant, tu sais tout Petit Scarabée !

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Par mail
Hyper épanouie
v 0
0

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !