fbpx

Qui ne connaît pas la procrastination ? Tu sais, c’est ce que tu vis quand tu décides de t’installer devant une série, alors qu’une pile de documents administratifs ou professionnels ne demande qu’à être traités… Certains érigent la discipline au rang de mal du siècle, d’autres l’assument et en font leur mode de vie. Quoi qu’il en soit, elle ne laisse pas indifférent. Notre thérapeute Christelle Blas a répondu à certaines de nos interrogations.

Attention aux effets négatifs de la procrastination !

La procrastination, c’est l’art de remettre les choses au lendemain. Sans cesse, tu repousses l’échéance, en étant incapable de décider. Selon Christelle, elle peut s’avérer néfaste si tu remets toujours la réalisation de tes tâches à plus tard, au point de provoquer en toi de l’anxiété. Dans ce cas là, elle reste dans le mental, et pèse dans ton esprit. “Pour être bien, il faut avoir un esprit apaisé. Impossible de bien faire les choses dans la situation contraire”, indique Christelle.
Tout ne s’arrête pas là ! L’anxiété augmente au fur et à mesure que tu procrastines. Tu n’agis plus. Or, pour se sentir bien, il est nécessaire d’agir, de voir que des projets avancent. “C’est à ce moment-là que tu peux te sentir bonne à rien, nulle, car rien n’avance,” ajoute t-elle. “Et dans ces cas-là, tu n’arrives pas à avancer.

“Pour être bien, il faut avoir un esprit apaisé. Impossible de bien faire les choses dans la situation contraire.”

tweeter
cancer

Repérer les symptômes de la procrastination

Il existe deux causes et symptômes de la procrastination. La première, c’est l’anxiété. En cas de stress, tu te sens coupable de ne pas travailler sur ton projet professionnel. La raison peut être liée au fait que tu vis une période d’inaction ou de baisse d’estime de soi. Comme tu te sens mal dans ta peau, tu n’agis pas.

Là, ça devient un problème,” met en garde Christelle. “Les personnes qui ont des petites anxiétés peuvent arriver à les combattre seules. En dépassant leur anxiété, elles vont regagner l’estime d’elles-mêmes. Mais celles qui s’enfoncent dans la procrastination ont besoin d’être aidées par quelqu’un.”

Autre symptôme de la procrastination : la baisse d’estime de soi. Tu te sens incapable, donc tu ne réponds plus aux sollicitations de tes pairs, et tu culpabilises. C’est un cycle vicieux : moins tu réponds, plus tu renforces ton manque de confiance en toi. 

La procrastination est la conséquence d’une anxiété ou d’une fainéantise”, précise Christelle Blas. “Mais le jour où il y a une deadline, la personne réagit. En terme d’organisation, c’est inefficace d’agir à la dernière minute. C’est une croyance fausse de penser qu’on travaille mieux en cas de stress !

Si tu procrastines dans le cadre professionnel, ça peut être un manque d’encadrement des managers. “Un responsable doit vérifier pourquoi la personne ne travaille pas, et il va vite se rendre compte s’il y a un problème d’anxiété ou de dépression.

C’est une croyance fausse de penser qu’on travaille mieux en cas de stress !

 

tweeter
procrastination

Les bénéfices de la procrastination

Si tu es stressée au travail, procrastiner aide à reprendre ton calme. Certes, tu remets des tâches à plus tard, mais c’est une façon de t’apaiser un certain temps pour mieux les réaliser plus tard. Christelle Blas la nomme “procrastination en conscience”. 

Le cerveau a besoin de calme de temps en temps,” informe t-elle. « Ça ne sert à rien de se forcer à rendre un dossier quand la personne est trop énervée et n’arrive plus à se concentrer. Si elle ne laisse pas son cerveau dormir et trier les informations, il est moins efficace. Dans cette situation, la procrastination fait du bien au mental. Mais il faut pas que ça dure longtemps, sauf en cas de vacances !

Ça ne sert à rien de te forcer à rendre un dossier quand tu es trop énervée et tu n’arrives plus à te concentrer.

tweeter

3 façons de rendre une tâche ingrate plus attrayante

Si tu es du genre à fuir les dossiers et éviter les corvées, tu peux te motiver très simplement, grâce à plusieurs techniques.  

  1. Donner du sens. Essaie de te rappeler pourquoi tu réalises cette tâche. Est-ce pour avoir un diplôme, terminer un projet qui te tient à coeur ? Si la mission te paraît insurmontable, découpe en petites tâches. Ça te permet de voir que tu avances progressivement pour atteindre ton but.
  2. S’octroyer une récompense. Appelée aussi la technique de la carotte, elle consiste à s’offrir un petit plaisir pour se motiver à travailler. Carotte, chocolat, ou épisode de série, peu importe ! Tant que la tâche n’est pas réalisée, la récompense n’est pas donnée.
  3. Occuper le mental par quelque chose qui te plaît. Pour cette astuce, tout dépend des tâches à effectuer. Si tu dois faire le ménage, tu peux mettre de la musique, écouter un podcast… 

As-tu déjà appliqué ces techniques pour t’empêcher de procrastiner ?

LE LIVRE QUI VA T'INSPIRER 📖

Gauthey aurélie est coach professionnelle et une femme au parcours incroyable.
Grâce à ses expériences, elle a aidé chacune de ses coachées à prendre conscience de leur talent, potentiel et puissance. Avec son tout premier livre, elle a décidé de répondre à toutes les questions qu'on a pu lui poser : "Quelle est ma mission de vie ?", "Comment mettre en pratique mes objectifs ?", "Que mettre en pratique pour booster mon business ?".
Si toi aussi tu souhaites avoir la réponse à tes questions,
découvre son livre ➡️ https://amzn.to/38fish0

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Par mail
Hyper épanouie
v 0
4

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !