fbpx

Well, well, well… alors comme ça on a fait la flemmarde dans son canap’ à coup de netflix and pizza ?! Ou pire, on n’a pas décollé son dos du lit ?! Tu aurais bien raison ! Car c’est nécessaire de ralentir par moment. Pour ça, Steph notre spécialiste de la flemme (et fondatrice de ton magazine préféré) t’a concocté un p’tit mois bien sympa avec la rédac. Au programme : chill and do nothing else !

Toi aussi tu culpabilise de rien faire en confinement ?

Depuis le début du confinement, on nous bassine avec cette expression : rester actif à la maison. Impossible de “profiter” du confinement pour flemmarder un peu. A la télévision, dès le jour 5 du confinement, on entendait des spécialistes parler de “drames psychologiques” et de “dépressions” à venir dûs à la crise. On nous conditionnait donc à sombrer lentement…. sauf si on restait actifs !

Du coup, sur le web sont sortis des listes longues comme mon corps sur les activités à faire à la maison, seuls, avec nos gosses, notre conjoint-e, notre chien… et j’ai même vu une vidéo pour apprendre à dresser son poisson rouge (ok,ok la vidéo date de 2014 mais elle a été recommandée récemment par un magazine) ! 

Cela montre à quel point on nous prend pour des demeurés. Incapables de faire appel à notre cerveau pour trouver, par nous-même, des activités bonnes pour notre santé physique et mentale. Comme si en confinement, on perdait notre lucidité, notre intelligence, notre conscience. 

flemmarde

L’abus de flemme est mauvais pour la santé

Bien évidemment, ne rien faire tout le temps est mauvais pour la santé. Bien sûre que cela amène à la dépression. Pire, une étude australienne très sérieuse sur la paresse a conclu que “si on dort plus de neuf heures par nuit et qu’en plus on fait moins de 150 minutes d’exercice physique par semaine, on multiplie par 4 le risque de mort subite”. Nous devons donc être vigilant, c’est un fait.

Ce que l’on a oublié, c’est que si l’être humain s’écoute réellement, avec sincérité et bonne volonté, il a en lui la capacité de trouver les solutions qui lui conviennent. Etre actif ou pas, si on prend le temps de demander à notre corps ce qu’il veut, il saura nous alerter. On peut être flemmarde à petite dose.

On a oublié également la capacité de notre cerveau à stresser très vite… Donc, quand on lui dit “active toi sinon tu meurs… ou tu deviens dépressif”, et bien il cherche par tous les moyens à se mettre en action ! Parce que c’est inné chez nous : on voit un signal d’alerte, on sauve notre peau. 

edito flemmarde

Et si on apprenait à écouter un peu plus son corps ?

Et pourtant, je pense que nous ne pouvons pas rester “alerte” en permanence. Nous avons besoin de repos, de calme, de sérénité, de non-mouvement. Notre corps et notre cerveau en ont besoin. Selon l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) : « La baisse de vigilance du début d’après-midi est inévitable, elle correspond à un rythme naturel chez l’adulte ». 

Alors chez Les Pulpeuses, il ne nous en fallait pas plus, pour prendre la décision de préserver ta santé ! On prend les devants et on t’apprend à flemmarder un peu, à aimer ça et à l’assumer. Fini les justifications auprès des potes pour expliquer pourquoi t’as rien foutu de la journée. Stop à la culpabilité de ne pas avoir ouvert tes mails depuis 6h. Et surtout fini la honte d’avoir lézardé sur ton transat toute l’après-midi. 

Profite de ce mois à trous (référence aux jours fériés), pour lire nos articles tranquillou, sans complexe, sans tabou. Ne te prend pas la tête, fais-toi confiance. On a prévu de te chouchouter, de t’apprendre à te découvrir et surtout à te faire confiance. A reconnaître ces moments où tu as besoin d’agir, de bouger, de faire… ET les moments où il est important pour toi de ralentir et de te préserver. 

Gros bisous bien paresseux !

Steph

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Par mail
Édito
v 0
3

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !