fbpx

Well, well, well… ça profite du déconfinement pour boire des coups entre copines ?! Et ce n’est pas nous qui te jetterons la première pierre 😅 Non non non ! On va plutôt t’encourager (avec précaution car l’abus d’interactions sociales devient dangereux pour la santé). En ce mois de juin, synonyme de fête de la musique et festivals, on a envie de se lâcher totalement. Steph, fondatrice du mag’,te donne le tempo…We are make some noise !

Besoin de se lâcher, de faire du bruit !

Y’a comme une envie de se libérer d’une tension qui plane dans l’air depuis quelques semaines. Comme un besoin irrépressible d’expulser une crainte, une colère, une angoisse du confinement… au profit de l’exaltation, la joie, l’immense bonheur de retrouver la liberté. 

Parce que mine de rien, même si je suis sûre que tout comme moi tu as pris des habitudes plus saines durant le confinement, il faut pas déconner : ça commence à faire long.

make some noise sans retenu

Un monde différent et silencieux

Durant cette période, j’ai eu l’impression que la Terre toute entière s’apaisait un peu. Malgré la crainte de contracter la maladie et toutes les angoisses qui en découlent, j’avais la sensation que nous tous (les êtres humains), avions ralenti notre rythme, trouvé un autre rythme, des repères différents et parfois même agréables. 

Mais à un moment donné, on ne peut pas rester prostré chez soi indéfiniment. Au risque de se retrouver comme moi, à ne plus vouloir sortir de chez soi. Alors oui, c’est chouette parce que j’ai une hygiène de vie totalement différente. Par contre, je me coupe du monde et ça ne me convient pas.

make some noise crier

Crier notre joie : make some noise !

Et puis, je rate tellement de belles choses ! Une amie est passée à la maison aujourd’hui pour m’apporter des petits gâteaux. J’avais envie de la serrer dans mes bras, et en même temps je ne voulais pas risquer d’être malade. Donc on a parlé 2 minutes sur le pas de la porte et c’était tout… Bin ça m’énerve et ça me frustre ! Surtout qu’elle m’a annoncé quelques heures plus tard par téléphone qu’elle s’était fiancée. La double frustration de ne pas avoir partagé cette belle nouvelle en directe-live avec elle. 

Raison de plus pour se déconfiner en juin. Y’en a marre ! Moi je veux crier ma joie, je veux me débarrasser de cette tension. Je veux être encore plus épanouie et libre.

Ouais c’est une sensation assez agréable je dirais. Et pour accompagner cette folle quête de liberté, nous avons décidé de rédiger des sujets complètement CRAZY, qui vont te booster durant tout le mois de juin. Opération “on lâche les tensions” lancée

Tu nous suis dans cette petite folie ?

Steph

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Par mail
Édito
v 0
3

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !