fbpx

C’est une phrase qu’on entend tout le temps : “Non mais les meufs entre elles, ce sont toutes des biatch”, « les meufs sont cruelles entre elles ». Et paradoxalement on entend également, et de plus en plus, parler de sororité. Les femmes sont-elles vraiment si “mauvaises” entre elles ? Durant tout ce mois d’octobre, on te propose de voir le sujet sous un angle plus positif. Et on commence, comme d’hab’, par la #boss du mag : Stephanie Ramsay. C’est parti !

Fraternité et sororité, on en parle ?

Dans les films américains qui se déroulent sur des campus, on te montre souvent les fraternités. Sortes d’immenses baraques remplis de mecs bourrés qui font la fête jusqu’au bout de la nuit (enfin… c’est l’image que ça renvoie en tout cas). On peut d’ailleurs penser à Sigma Alpha Mu, Kappa Kappa Gamma, Sigma Phi et autre Timon et Pumba. Certaines fraternités se chamaillent, d’autres se font carrément la guerre. 

Qu’en est-il des sororités ? Sont-elles autant médiatisées ? Rassemblent-elles la crème de la crème des cheerleaders méchantes, imbues d’elles-mêmes et égocentrées ? Sont-elles toutes des meufs cruelles entre-elles ? Et si oui, ont-elles toujours été mauvaises ? Je n’en suis pas sûre…

meufs cruelles

Les meufs sont des warriors !

Ce dont j’ai l’intime conviction, c’est que les femmes qui “réussisent” dans la vie, sont des femmes que l’on appelle “warrior”. Et ce n’est pas pour rien qu’on les surnomme comme ça. Pour réussir aussi bien qu’un homme, on nous a appris à nous battre. J’ai l’impression que c’est dans nos gènes. Nous battre pour obtenir l’égalité. Nous battre pour le droit de disposer de nos corps comme nous l’entendons. Il faut nous battre pour dépasser le statut de secrétaire ou femme au foyer. 

Du coup, quand l’une d’entre-nous prend un peu trop de place, est différente des autres, réussie d’une manière ou d’une autre : c’est le chaos. On se remet toutes en question, on se demande “pourquoi pas nous”, on se dit qu’on n’a pas bossé assez. Bref, ça crée un sentiment de frustration et on dézingue tout ! Mais ça, c’est si tu n’as pas fait un travail sur toi, ta relation à l’ascension sociale par exemple.

meufs cruelles

SORORITÉ : PAS DE CONCURRENCE QUE DES SISTERS !

Mais si tu es bien dans ta tête, alignée et au clair avec toi, je doute que tu réagisses comme ça. Je pense plutôt que tu vas être heureuse pour l’autre, comme si ça avait été pour toi. Et bien ce mois-ci, c’est de cet état là dont je veux parler. 

Se parler, tout se dire (ou presque ?), partager des moments forts ensemble, se soutenir, aider l’autre à accomplir ses projets, pousser vers le haut, prêter son épaule, écouter sans juger… c’est tout ça la sororité ! 

A la rédac, on te propose donc un mois rempli d’articles sur la sororité, avec des conseils toujours aussi pratiques et quelques surprises bien placées🎁.

Il ne me reste qu’à te souhaiter une bonne lecture et une belle amitié ☺️🎃

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Par mail
Édito
v 0
3

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !