fbpx

Gaëtan, dans sa chronique du bonhomme, va te prouver que si tu chasses le naturel, il revient au galop, et que la meilleure chose que tu puisses te souhaiter en cette année 2020 est simplement… reste toi-même ! (en mieux, ou pas !)

Bonne année ! De l’argent, de l’Amour, de l’Amitié, la santé, des petits et grands bonheurs : c’est tout ce que je te souhaite pour cet an neuf.

Perdre du poids, se (re)mettre au sport, faire des économies, arrêter de fumer… Comme chaque année la Saint Sylvestre arrive avec ses lots de bonnes résolutions, comme pour se donner bonne conscience.

Quand on sait que de cette coutume occidentale seuls 12% arrivent à tenir leur promesse (étude d’une université de Bristol en 2007), on se demande pourquoi se foutre une telle pression !

Et pourquoi ne pas simplement vivre, et se laisser porter par ses désirs et ses envies ? Pourquoi se mettre une dead-line ? Surtout pourquoi le 1er janvier plus qu’une autre date ?

Pourquoi on devrait changer seulement le 1er janvier ? 

tweeter

Plaisi, plaisir, plaisir 

Tout le monde (ou presque) te demandera quelle(s) résolution(s) tu as pris pour ce début d’année, exactement comme on te questionnera le 15 février sur ce que tu as fait pour la Saint Valentin, ou si tes vacances se sont bien passées à la rentrée.

Et bien tu pourras leur répondre « aucune, je suis bien dans mes pompes». Car l’important est que, ce 1er janvier, comme tout le reste de l’année, tu te sentes heureuse et épanouie.

0 blabla, 0 tracas

Tu l’auras compris, je te propose cette année de te faire plaisir et de ne pas te mettre de contraintes.

Car oui c’est contraignant de s’obliger à faire quelque chose que l’on n’a pas envie de faire juste parce qu’une date te l’impose. Et les autres qui te rappelleront, une fois ta « bonne » résolution passée, que justement tu ne la suis plus !

 « Je te propose cette année de te faire plaisir. »

tweeter

Tu as le droit de vouloir changer, uniquement quand tu le décides ! Car si l’intérêt des bonnes résolutions est d’améliorer sa vie, la pression conduit à l’échec. Alors pourquoi te prendre la tête à cette date là ? Le changement, le vrai, celui qui se réalise ne dépend pas de la date à laquelle tu le décides mais de la volonté que tu as a de la réaliser.

Reste toi-même dans tes objectifs

Pour une « bonne » résolution (dans le sens une résolution valide), il te faut un engagement très fort, basé sur une conviction intime, personnelle et profonde du bien-fondé de ce changement, et l’accompagner d’un plan d’action concret au jour le jour. C’est le seul moyen d’obtenir des résultats effectifs et durables.

D’autre part, changer est le résultat non pas d’une décision mais d’une discipline quotidienne qui impose de  renoncer avant tout à une multitude de petites et mauvaises habitudes .

L’objectif que tu te fixes à la nouvelle année est à la fois bien souvent trop lointain et trop ambitieux, fruit du « dictat » de la Saint Sylvestre. Constater dès les premiers jours que tu ne parviendras pas à tenir tes résolutions devient alors très anxiogène.

Cette fameuse « peur de l’échec » est responsable du passage à la poubelle de tes bonnes résolutions. Pire, cette anxiété est génératrice d’un sentiment de culpabilité qui « pourrit » rapidement le démarrage de ta nouvelle année et va donc à l’opposé du résultat escompté.

Il en résulte une diminution de ta volonté et de ta capacité d’agir en même temps qu’une dévalorisation de ton image et d’une perte plus ou moins profonde de la confiance en toi. Pas top !

Chose importante : il ne faut pas chercher à changer pour les autres. Là encore c’est une vraie raison d’échec de la plupart des bonnes résolutions. La liste des changements de la nouvelle année que tu trouvent dans tous les magasines sont souvent les mêmes, et pour cause : elles ne servent qu’à te donner bonne conscience et sont les réponses à tes fameux « amis qui te veulent du bien ».

Mais au fond de toi tu sais bien que tu ne tiendras pas tes promesses car elles correspondent à ce que veulent les autres pour toi, pas à ce que tu veux toi-même !

Réagir ainsi s ‘appelle le conformisme et n’a rien à voir avec l’amélioration de ta vie. As-tu envie d’être « madame tout le monde » ? Ou veux-tu te prouver, et à ceux qui t’entourent, que tu es toi ? En plus, en prenant ces résolutions pour les autres tu dépenseras ton énergie en vain, non ?

Il ne faut donc pas renoncer à tes projets, bien au contraire, mais te construire un projet personnel de vie. Comment donc améliorer ton quotidien ? La seule des bonnes résolutions méritant vraiment d’être prise ne serait pas de décider d’être heureuse ? Qu’en penses-tu ?

Si tu veux prendre des résolutions malgré tout, pense à des choses non astreignantes et fais toi plaisir.

Ma résolution : faire des siestes

Faire la sieste par exemple, se reposer et réussir à éviter la pression sociale : ça c’est de la résolution ! Prendre le temps, se faire plaisir, réussir à s’ennuyer, rêver… Pourquoi prendre une résolution serait forcement palier à un de ses travers ?

Pourquoi ne pas simplement se poser la question « comment je peux être encore plus épanouie et rayonner ? ». Tout ceci afin d’éviter que tes bonnes résolutions deviennent tes pires ennemies… Car sinon elles finiront par te rendre coupable : plutôt que de te fixer des résolutions, des objectifs pour améliorer ta vie ne seraient pas mieux ?

Tout cela pour te dire que pour vivre pleinement une année remplie de tout ce que tu peux souhaiter, c’est à toi de la décider ! Tes envies et ton bonheur sont ta décision ! Tu dois prendre les choses en main pour faire de cette année la plus belle, et ainsi de suite à chaque réveillon. Car on a qu’une vie, et qu’il faut en profiter !

Reste toi-même cette année, qu’en penses-tu?

 

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Par mail
Pulpeuses Stories
v 0
0

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !