fbpx

Hey hey hey !!!!! Pour 2020, on a une super idée de ouf : et si on se foutait la paix ?  Et si on arrêtait de complexer, de culpabiliser, de s’auto flageller, de s’auto saboter ? Avec une touchante sincérité, Steph te propose d’arrêter avec cette histoire de résolutions, de te concentrer sur ce qui fait déjà de toi une belle personne… 2020 : on apprend à se foutre la paix !

Je culpabilise déjà assez comme ça pour prendre des résolutions que je ne vais pas tenir !

Je ne sais pas pour toi, mais moi j’en ai marre de prendre des résolutions que je ne vais pas tenir. On aura beau me dire que ce sont des objectifs, que ça booste et motive pour l’année… perso, ça me fait culpabiliser. Et je culpabilise déjà assez comme ça 😅

Parce que c’est vrai quoi ! Je fais beaucoup d’erreurs, je culpabilise assez souvent et je me remets quotidiennement en question. C’est déjà super energivore, alors quand tu sais que va falloir (ouais parce que clairement c’est une injonction cette histoire) trouver des résolutions à te rajouter, alors que t’es même pas sûre de pouvoir les tenir… Ça fait beaucoup trop.

Être honnête avec soi : la clé du bonheur ?

Mon mec m’a dit hier « c’est quoi ton objectif ? Essayer d’être meilleure ou LA meilleure coûte que coûte ou te dégager du temps pour souffler et être simplement toi ? ». Quand tu réfléchis, il a raison (ça m’agace qu’il ait raison mais je dois le reconnaître). Les résolutions, c’est fait pour s’améliorer, pour se dépasser, pour passer outre ses défauts parfois… alors que tu sais très bien comment faire dans la plupart des cas, mais tu refuses de faire avec. 

Je m’explique : je sais très bien que je suis addict au sucre. Je sais que cette addiction a entraîné une grosse prise de poids. Donc, je sais qu’il faudrait que je mange moins de sucres, que j’évite de passer à la boulangerie, que je n’achète pas de petits gateaux chez Carouf et qu’il n’y ait pas de sucre chez moi. Cependant, je continue à passer devant la boulangerie, j’ai acheté un paquet de BN parce que “quand même j’ai le droit à un p’tit plaisir” et je “m’autorise” un dessert de temps en temps.

Sincèrement, tu crois que je vais me défaire du sucre juste “en posant une intention” pour l’année ? Je ne crois pas. 

Ce que je veux dire c’est qu’au lieu de te rajouter une énième contrainte, et si tu faisais avec ton caractère, ta personnalité intrinsèque ? Et si on partait de ces petits défauts que l’on veut absolument changer pour les regarder en face et les utiliser comme point de départ, comme solution ? Alors, comment on apprend à se foutre la paix ?

Faire avec ce que l’on a et qui l’on est

T’es cheffe d’entreprise, tu as beaucoup d’ambition mais tu n’es pas organisée. Au lieu de suivre des formations pour devenir organisée, ce serait pas mieux de passer par quelqu’un qui fera à ta place ou qui t’aidera à mieux faire ? 

Autre exemple : tu as des soucis de santé qui t’obligent à rentrer chez toi tous les midis parce que le stress te provoque des coliques de malade (bref tu te chies dessus au sens propre comme au figuré ) . Tu crois qu’en acceptant de passer manager de 12 personnes pour 75k€ par an, va t’aider à moins stresser et avoir moins de coliques ???

Donc tu vas faire quoi ? Nier tes soucis de santé ? Tu vas demander à l’Univers de t’aider à passer le cap et à être moins anxieuse ? Bin non, désolée cocotte ! J’crois pas que ça marchera. Tout ce que tu réussiras à faire c’est culpabiliser si ça ne marche pas, si t’es trop stressée pour aller au boulot (parce que trop mal au ventre), si tes résultats ne sont pas aussi bons que ceux qu’on t’a fixé. Bref… Je m’arrête là, je pense que t’as compris.

Allez meuf, fous-toi la paix !

Ma chère Pulpeuse, tu es comme tu es… et tu ne peux pas changer ce qui fait de toi ce que tu es. Par contre, tu peux t’aider à mieux vivre avec toi même. Tu peux accepter de revoir (au moins pour un moment) tes ambitions à la baisse, pour te concentrer sur toi, sur ce qui est utile pour toi, sur ce que tu sais bien faire, sur ce que tu peux faire. Et puis on verra pour après. 

Bref, je te propose de te foutre la paix. Et c’est ce qu’on va t’aider à faire en cette nouvelle année. Décomplexer, déculpabiliser, déstresser, se concentrer sur soi, pour une vie plus libre, plus fun, plus sereine, plus remplie de bonnes choses. En tout cas, c’est tout ce que je te souhaite pour 2020 et toutes les années suivantes. 

Tu mérites de prendre le temps de souffler, tu mérites de prendre le temps de regarder à quel point tu es une belle personne. Mais aussi, tu mérites de te préserver, tu mérites de prendre les bonnes décisions pour toi, tu mérites de te sentir heureuse, simplement, sans avoir mis la barre haut, sans avoir fait d’efforts particuliers. Tu sais, tu mérites de te sentir heureuse d’être toi !

Fous-toi la paix mon p’tit chou. Quoi que tu penses de toi, que tu te dises que tu es nulle, grosse, laide, maigre, avec un nez crochu, pas assez de cheveux, pas organisée, pas gentille, pas assez cash, pas assez tenace ou trop dure, trop sévère, trop exigeante…. STOP S’IL TE PLAIT. Regarde-toi, là maintenant pour la belle personne qui a été mise sur cette Terre. Regarde-toi et apprends à te foutre simplement la paix. 

De la part d’une femme en rémission de complexes, culpabilité, auto-flagelation, auto-sabotage,
Stéphanie

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Par mail
Édito
v 0
3
Les Pulpeuses
Les Pulpeuses Le 1er magazine en ligne 100% DYNAMIQUE et PIQUANT qui favorise “pour de vrai” l’épanouissement au féminin !

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !