“Mes défauts ? Alors je suis ….” et s’ensuit une liste de 10,15, 20 défauts (!)  Hum… On se reconnait toutes un peu là-dedans non ? Grâce à Caroline-Anne, coach en développement perso, tu vas vite comprendre que tu peux être ta propre gomme et utiliser tes défauts… À des fins utiles ! 

Connaitre ses défauts

Tu es une fille hyper jalouse, affreusement gourmande et un peu paresseuse sur les bords. 3 pêchés, rien que ça 😂 ! Ces vilains défauts, tu les connais par cœur et impossible de changer. Même en faisant des efforts, c’est plus fort que toi ! C’est ancré dans ta nature. 

Tu culpabilises de fonctionner ainsi. Pas de panique, j’ai peut-être une solution pour toi ! Sais-tu que les défauts ne servent pas qu’à te gâcher la vie ? Au contraire, il y a parfois lieu de les cultiver. Tout est une question d’excès (ou plutôt du fait de ne pas tomber dedans).

Posons les bases : commence par te faire une liste de ce qui te semble être tes défauts.

Autant de défauts… Que de qualités !

tweeter

Faisons maintenant un petit retour sur la psychologie positive, dont nous avons parlé à plusieurs reprises. Tu sais, cette branche de la psychologie qui veut aider les personnes à se sentir plus heureuses et épanouies (comme Les Pulpeuses Magazine pour les femmes d’ailleurs !). 

Parmi les conseils de cette « science du bonheur », on trouve : le fait de connaître ses talents, de cultiver son optimisme, de développer sa gratitude…ou encore de savoir ralentir. L’idée est de savoir mettre temporairement sur pause notre cerveau (qui ne cesse de penser, analyser, comparer) pour simplement apprécier le moment présent. Pour y arriver, on se reconnecte à nos 5 sens. On parle alors de pleine conscience ou de mindfulness. Tu vois où je veux en venir ? Je te donne quelques exemples. 

Je ralentis… Pour mieux apprécier le moment

On te qualifie souvent de flemmarde ?  Pourquoi n’utiliserais-tu pas cette tendance naturelle au moindre effort pour apprécier un peu plus ton environnement ? 

Tu prends toujours le bus pour rentrer alors que tu habites tout près ? Profite d’une ballade pour observer les personnes qui t’entourent, leur adresser éventuellement un sourire (ça fait toujours plaisir !) Ou encore regarder ce qui se passe à l’extérieur… Bref apprécie la « vraie vie » au lieu d’être rivée sur ton téléphone à essayer de choper une jolie paire de chaussures.

Utilise ainsi ce temps de « pause » pour être pleinement présente au monde qui t’entoure et non « dans ta bulle ».

Flemmardise et appréciation du moment s’accordent parfaitement ensemble ! 

tweeter

L’expérience gustative grâce à la gourmandise

Tu es ultra gourmande, c’est un fait. Et si tu prenais le temps d’apprécier deux fois plus ton plat ou ton dessert ? En prenant le temps de le déguster au lieu de le dévorer rapidement, tu ressentiras les choses différemment.

Tu commences par l’observer sous toutes ses coutures. Puis tu le renifles (ou plutôt tu le humes) pour apprécier son odeur. Enfin, tu le manges, bouchée par bouchée, pour profiter de toutes ses saveurs avant de l’avaler. Tu transformes ainsi un vilain défaut ou pêché en expérience gustative !

Trouver le positif dans le négatif

En étant gourmande et paresseuse, tu prouves aussi aux autres que tu sais profiter des  instants simples du quotidien. Tu sais trouver l’extraordinaire dans les moments ordinaires, ce qui est une caractéristique fondamentale des personnes épanouies ! Il est possible de trouver le positif dans chaque défaut. 

J’suis jalouse, je fais comment ?

tweeter

Autre défaut qui te fait souffrir parce qu’il ruine toutes tes relations amoureuses : ta jalousie. Ton mec te reproche toujours de trop surveiller ses faits et gestes (et accessoirement tous ses textos ?!). Même si tu t’en veux de lui faire régulièrement des scènes, pour toi c’est instinctif. Ton mec, c’est chasse gardée, personne ne doit y toucher. Tu l’aimes et tu as peur de le perdre. Mais ne faut-il pas quand même imposer des limites à ta jalousie ? Tout va dépendre en fait de la place qu’elle occupe dans ton couple. Trop de jalousie est signe de peur, d’insécurité et de manque de confiance en toi et en ton partenaire. C’est un sentiment négatif qui vous fait souffrir, toi et ton homme. 

En boostant ta confiance en toi, tu réussiras à diminuer le nombre et l’intensité de tes crises de jalousie. Par contre un peu de jalousie vaut mieux que pas du tout. En étant jalouse, tu montres que tu tiens à ton mec et que tu penses que d’autres femmes pourraient elles-aussi le trouver désirable. Tu ne considères pas ton couple comme acquis. Ça t’incite à continuer à faire des efforts pour entretenir la flamme entre vous. C’est en fait une preuve d’amour.

Je t’avais dit qu’il y a du positif dans chaque défaut ! ( même les plus vilains !) 

Tu as compris la mécanique ? A toi de reprendre ta liste de défauts, et d’appliquer les limites nécessaires pour que ce défaut devienne… du positif !

Alors, prête à assumer pleinement tes vilains défauts savamment dosés ?

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Par mail
Hyper épanouie
v 0
0

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !