Hello chère Pulpeuse ! Ça te dirait de savoir « Comment tomber amoureux d’un parfait inconnu en 36 questions (et 4 minutes de silence) » ? Au milieu de mes maillots de bain, ce livre a trouvé sa place dans ma valise, on le découvre ensemble ? 

Lecture surprenante !

Certes, à la lecture de ce titre j’ai moi-même ressenti des émotions et réactions paradoxales. D’un côté, j’ai été intriguée, amusée et attirée comme on peut l’être des quizz dans les magazines féminins auxquels on ne croit pas une seule seconde !

On s’empresse pourtant de répondre aux questions et de décortiquer les résultats afin de savoir quelle sorte d’amoureuse on est, ou quelle bonnasse de plage on sera…

D’un autre côté, je me suis dit que ce livre serait sans doute léger voire « à raz des pâquerettes » mais que ce n’était pas très grave vu que c’est un bouquin que j’ai glissé dans ma valise avant de partir en vacances. Et il est question de se détendre plutôt que d’élaborer une réflexion intellectuelle  « perchée », pas vrai ?

Le livre de ma valise d’été !

tweeter

Et bien que Néni chère Pulpeuse, sache que l’auteure de ce livre est enseignante d’anglais et en création littéraire à l’université de Colombie Britannique. Ses articles sont publiés dans le New York Times, le Washington Post ou encore  dans des revues littéraires et des anthologies.

Une recherche scientifique sur l’amour 

Après nous avoir présenté la célèbre méthode du Docteur Aron, Mandy Leu Catron nous livre ses réflexions sur l’amour suite au divorce de ses parents qu’elle n’avait jamais envisagé jusque-là et qui vient bouleverser ses croyances de trentenaire au point de l’amener à se demander si il est nécessaire de vivre à deux pour être heureux et d’en faire le sujet de sa thèse.

Sa recherche s’appuie sur son expérience personnelle par l’évocation de son propre couple qui s’achève après 10 ans de vie commune d’amour-amitié. La narration de sa grand-mère encore très attachée à son défunt mari et enfin le mystère, pour elle, du divorce de ses parents.

French Kiss or Pretty Woman ?

La démarche de la narratrice est également étayée d’études scientifiques et de données sociologiques, qui, je te l’accorde ne sont pas complètement transposables à la France et sa renommée internationale pour son romantisme, son moulin rouge, ou encore ses French Kiss

Cependant, il faut bien le reconnaître, qui n’a jamais rêvé du prince charmant qui l’enlèverait sur son beau cheval blanc ? Qui n’a pas trouvé Pretty Woman éminemment sympathique alors qu’elle est à l’opposé de notre militantisme féministe ?

Finalement, c’est peut-être en s’affranchissant des destins de princesses en faisant le deuil de certains mythes universels comme celui de la rencontre idéale qu’on gagne en maturité. 

C’est maintenant que tout comence 

On apprend alors à écarter ses besoins et ses attirances individuels réels et on est prête pour choisir le partenaire qui nous convient. Avec ou sans les 36 questions du Docteur Aron…

Mandy affirme quand elle achève son travail que « ces je t’aime ont le pouvoir de nous mener partout et nulle part. Voilà l’unique réponse qu’on peut apporter à la question de l’amour ».

On termine ce livre un peu triste de quitter Mady et Mark auxquels on s’attache forcément et en étant convaincu que c’est maintenant qu’ils ont choisi de partager leur vie que tout commence.

« Quand les plaisirs de la dévotion ordinaire appartient au couple la plénitude »…

Christelle, chroniqueuse lectrice #OhmyBook

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Google +
  • Pinterest
  • Par mail
Pulpeuses Stories
v 0
0

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !