Toute l’année tu économises, tu fais la petite fourmi économe à t’imposer de longues périodes de “nobuy”… peut-être même dans l’excès !? Dépenser son argent n’est pas pour autant une tare… si cela ne te met pas dans une situation critique bien sur ! Christelle, coach en développement perso’, décrypte cette peur de dépenser pour oser vivre mieux !

Libère tes freins !

Es-tu du genre à dire : « M’offrir une robe alors que j’en ai déjà 2 ! Non mais ça va pas ! »  ou lors d’un ciné, ne pas s’acheter du pop-corn ou des nachos avec du fromage : parce que « Jamais de la vie, ça coûte un bras !». Oui et …alors ?

Quel plaisir de posséder ce petit plus ! C’est comme un cadeau que tu te fais : un peu de légèreté dans ta vie (euh, pas au niveau du corps mais ça tu t’en occuperas une autre fois).

Ça génère l’hormone de la joie : la sérotonine. Pourquoi ? Car tu lâches tes freins ! Mes freins, quels freins ? Ceux qui t’empêchent d’oser laisser l’argent couler. Oui, laisser couler ; car l’argent, c’est du liquide.

Circulez par ici ! Sclérose de l’argent en vue ! 

Commençons par le commencemen : Pourquoi il est important que tu te lâches ? Car l’argent est un fluide qui se durcit si l’on ne s’en sert pas. Il se durcit et te durcit. L’argent est fait pour vivre.

D’ailleurs on a inventé la monnaie pour cela : échanger les uns avec les autres. Ceux qui n’osent pas, qui n’y arrivent pas, deviennent aigris et développent une méfiance à l’égard des autres.

Alors que si tu oses de temps en temps offrir ou t’offrir une dépense, tu vas te nourrir intérieurement. Certaines se disent : je peux offrir pour l’autre, mais pour moi : « non ». Ah, bon ? Tu serais donc moins importante que les autres ? Soit ta meilleure amie, fais-toi des petits cadeaux. Parce que tu le vaux bien !

C’est une des raisons de cette difficulté à se lâcher financièrement : tu te dévalorises, tu refuses de te faire plaisir. A l’origine, il y a souvent une peur qui se cache.

Derrière la peur de dépenser, la peur de vivre : lâche ces chaînes !

Si tu as peur de dépenser, c’est que tu as peur de vivre Garde-bien en tête que cette peur ne diminuera pas en fonction de ton compte en banque ! Il est même probable qu’elle augmente avec ce dernier. Donc le problème n’est pas là ! Il est nécessaire de  regarder d’où te vient cette peur. Les 3 principales causes sont souvent les suivantes : 

1/ Tu as connu une période difficile et tu as peur que cela revienne. Une période de chômage ou de maladie, les revenus étaient faibles, tu étais à 5€ près.  Ce souvenir est encore présent. Tu intériorises : « L’argent peut disparaître du jour au lendemain. Plus jamais ça ».

Mais  c’est terminé ça maintenant. Regarde ton parcours objectivement, l’évolution de ta vie professionnelle, ou encore de ton compte en banque ! Au pire (je dis bien au pire), si c’est vrai que l’argent peut disparaître : profite !

Deuxième situation de blocage ; liée à une loyauté familiale.

Tu as vu tes parents beaucoup galérer, et raconter comment petits ils avaient comme cadeau une orange qui faisait leur bonheur. Tu as vu comment il était difficile de gagner de l’argent. Tu intériorises : « Je ne dois pas faire n’importe quoi avec l’argent ». 

N’oublie pas que tu n’es pas dans la même époque. Tu as un travail qui te rémunère mieux. N’aies pas de complexe, rassure les si besoin et fais toi plaisir.

A l’inverse, tu as reçu une fortune financière avec tout ce qui va avec de conseils et d’injonctions : « attention, les autres sont jaloux », « tu dois cela à tes aïeuls, tu te dois de le transmettre ». 

Tu intériorises : « Je ne suis qu’un maillon qui transmet », « Je ne donne pas car ça ne m’appartient pas ».  Dis moi…tu vas porter ce sac à dos pendant combien de temps encore ? Tu peux respecter tes aïeux tout en profitant du cadeau qu’ils t’ont fait. Fais-en quelque chose de positif !  Développe une entreprise, crée une association en accord avec tes valeurs : tu auras libéré cet argent et toi avec.

Les injonctions de protection ne sont pas fausses mais elles sont surévaluées et empêchent l’autre réalité : l’argent est là pour créer, pour se faire plaisir. Si tu oses, tu vas voir que ce fluide va recirculer, tu vas avoir des opportunités, des rencontres non prévues.

Nous dépensons comme nous aimons

Regarde autour de toi, le rapport à l’argent est le même que pour l’amour ;  Certains ne comptent pas, d’autre sont prudents, certains sont exclusifs, d’autres enfin offrent de l’amour et de la joie dès qu’une occasion se présente. 

Apprend à mieux t’aimer :  quel cadeau te ferait plaisir ? Offre-le toi ! Et profite de ce moment. Crée-toi des souvenirs trop tops : jamais tu n’oublieras ce restau où tu as claqué 200 boules avec une super copine, tu chériras longtemps ce pull trop cher qui valait 20% de ton salaire ou ce tableau qui t’a coûté la moitié d’une année de travail. 

Petit à petit 

C’est bateau mais tellement vrai : commence petit ; par ces fameux nachos au fromage que tu adores, puis cet apéro planche en terrasse avec tes best friends, puis un week-end…Dans 5 ou 10 ans, personne ne sait ce que sera ton compte en banque, en revanche, jamais tu n’oublieras les souvenirs que tu as vécu.

Et en plus, en osant dépenser, tu vas te rendre compte que les occasions de faire entrer de l’argent vont se développer étrange mystère qui sera l’occasion d’un autre article ! 😉

Alors, enlève les pinces de crabes de tes poches, aime-toi et fais-toi plaisir parce que                          tu le vaux bien !

Le petit mantra du mois : « dépenser est aussi une preuve d’amour »

Raconte nous en commentaire ta dépense la plus folle qui t’évoque le meilleur souvenir !

 

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Google +
  • Pinterest
  • Par mail
Hyper épanouie
v 0
0

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !