Connasse, et fière de l’être ! C’est l’attitude qu’on te propose d’adopter en ce mois de Juillet. On assume notre côté culottée(s) et on va plus loin encore. On se la joue Parisienne snob et insupportable, comme dans la série “Connasse”. Et pour une fois, on s’en bat les steaks du “qu’en dira-t-on”. C’est Steph, la boss du mag’, qui te donne la marche à suivre…

Trop bonne trop conne ?

Je suis plutôt de ces meufs “gentilles” et empathiques… mais qui n’a aucun soucis à t’envoyer chier quand c’est nécessaire 🙂 Et sans aller aussi loin, je suis plutôt du genre à dire les choses, même si ça n’est pas plaisant à entendre. 

Je n’ai pas toujours été comme ça. 

Il y a encore 1 an et demi, j’avais plutôt l’habitude de tout garder pour moi. Pire, c’était facile pour les autres de me clasher, parce que je n’avais aucune répartie. Jusqu’au jour où j’ai eu une énorme dispute avec quelqu’un de mon entourage pro. 

Elle a simplement exprimé ce qu’elle pensait sans violence. Mais les mots étaient tellement forts (parfois blessants sans le vouloir) et dits avec tant d’aplomb, que je n’arrivait pas à réagir. Je n’étais pas d’accord avec tout ce qu’elle me disait, mais j’étais incapable de répliquer quoi que ce soit. Je me suis sentie bête, nulle et surtout impuissante. 

Et puis mon amoureux, m’a dit : “C’est parce que tu as peur de blesser que tu n’as pas répondu. C’est parce que tu as peur que la relation se termine que tu ne réagis pas. Mais honnêtement, est-ce que ce n’est pas mieux de te préserver TOI au lieu de toujours préserver l’autre ?”. MAIS OUI BORDEL ! Il a raison !

Paraît que la femme parfaite est une connasse

A partir de ce moment là, j’ai complètement fait l’inverse. J’ai agis comme je le sentais, sans me soucier du regard extérieur (toute façon, on te juge que tu sois comme ci ou comme ça). J’ai appris à me faire violence en exprimant ce que je pensais et surtout ce qui ne me convenait pas. J’ai fais ma “connasse” et ça m’a désinhibé, voire même libéré ! Mon image n’en a absolument pas souffert, bien au contraire. Je reste la meuf gentille… mais qui sait se faire respecter et qui entretien des relations saines avec son entourage.

En juillet c’est #CallMeBeach

Du coup, je te propose d’en faire de même 🙂 On arrête d’être la bonne poire et on montre une autre facette de notre personnalité. On est plus “cash”. On dit “non” avec aplomb, on se la joue limite arrogante, parce qu’en vrai… ça ne tuera personne 😉 T’es pas d’accord ?

Et quoi de mieux que de débuter ce challenge Call Me Beach en juillet ? C’est un peu la saison de tous les possibles. Les maillots hypra échancrés, les soirées bien arrosées, les retrouvailles d’amis ou de la famille en mode décontract’… C’est plutôt propice à lâcher les chiens, ou au moins les cheveux 😉 Et si ça choque un peu, on s’en fou ! Pour une fois, autorise-toi un p”tit majeur en l’air ! Être plus cash, se lâcher un peu plus, avoir moins de limites, être parfois inconvenant, ça va te faire un bien fou !

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Par mail
Édito
v 0
3
Les Pulpeuses
Les Pulpeuses Le 1er magazine en ligne 100% DYNAMIQUE et PIQUANT qui favorise “pour de vrai” l’épanouissement au féminin !

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !