Se mettre à nu… tout un programme me diras tu ! Hormis l’action de se mettre à nu, il en découle tout un tas de symbole, de croyance, de liberté… qu’on n’imagine pas forcément la première fois. Christelle Blas, notre consultante en développement personnel,  nous décrypte aujourd’hui la mise à nue… pour s’accepter tel que nous sommes et y croire. Attache ta ceinture, tu ne seras plus la même à la fin de cet article !

Se mettre à nu… pourquoi faire ?

T’es-tu déjà baignée toute nue dans la mer ou dans une piscine ? Challenge accepté ! Tu vas voir ; ça change tout ! On ressent une sensation de liberté et de bien-être tellement forte. Étrange, car même si les maillots de bains sont petits l’effet est garanti !

Te mettre à nu, ce n’est pas forcément te déshabiller physiquement. C’est te montrer telle que tu es. C’est oser enlever les masques et faux semblants que tu penses être obligée d’avoir. Quand tu arrives à faire cela au niveau de tes rapports aux autres, l’effet est le même. La sensation et les relations changent.

La première personne avec qui tu dois oser te mettre à nue ? C’est toi !

La toute première personne avec qui tu dois faire ce travail, c’est toi. Oui, toi ! Comme il est difficile de regarder son corps nu dans un miroir, regarder nos pensées, ou encore les différentes petites voix intérieures, nous allons y aller par étape. Commence par prendre une feuille de papier et écris : Suis-je vraiment en accords avec moi-même ? Avec mes convictions ?

Ose t’avouer les parties de toi que tu as du mal à admettre, que tu n’aimes pas : des personnes que tu rejettes plus que d’autres, un comportement de ta maman que tu ne supportes plus, une pseudo copine que tu trouves pimbêche …. Et ouais, tu es quelqu’un de pas forcément sympa, ni cool. En fait, tu n’es pas parfaite !

Un peu comme pour accepter tes bourrelets ou tes tâches de rousseur (que d’autres adorent), c’est en les regardant, en te disant : « OK, tu es là, tu fais partie de moi, cela ne m’empêche pas d’être aimable », que tu te sentiras plus libre.

En fait, tu n’es pas parfaite !

tweeter

Comme toute spirale dynamique, en l’acceptant, tu vas te libérer d’un poids. Ose et ressens ce que cela te fait d’écrire et de reconnaître cette partie de toi… Il ne s’agit pas d’admirer cette part sombre, mais de la voir, et d’en avoir conscience.

Tu peux avoir des pensées malveillantes, avoir des croyances qui génèrent de la haine envers l’autre. Si c’est le cas, vas-y, exprime-toi ! Ecrit-le !

Au début, tu ressentiras un sentiment de peur, de honte, de « ce n’est pas bien »,. Viendra ensuite le moment de l’acceptation en enlevant le voile qui les cache, tu vivras une sensation de liberté. Cette acceptation te permettra même de les diminuer, de te confronter à elles. Tu te sentiras mieux, normal : tu viens de te baigner toute nue dans ta tête 😊.

Se mettre à nu pour vivre une sensation de liberté. 

tweeter

Le chemin vers l’autre : la seconde étape pour se mettre à nue à l’aise

La seconde étape est de pouvoir exprimer ce qu’on ressent. Maintenant que tu as enlevé le maillot de bain dans la cabine, il s’agit d’aller dans l’eau !  Pour éviter de blesser et de te blesser, pour permettre à l’autre de se mettre à nu également sans qu’il se sente agressé, voici une petite astuce :  parle de fait et de ce que tu ressens, et non de la personne.

Pas de « tu es un gros nul » mais « quand tu fais cela, cela me met en colère, j’ai besoin d’écoute » ou pas de « j’en peux plus de tes appels ! », mais : « le fait que tu m’appelles tous les jours, c’est pesant pour moi, j’ai besoin de me sentir un peu plus libre, que dirais tu si on s’appelait 2 fois par semaine ? ».

Pour aller un peu plus loin, c’est ce qu’on appelle la communication non violente (CNV). Se mettre à nu, c’est bien pour soi et l’autre, pour avoir une relation authentique et apaisée. Quand tu y arrives, tu te sens avec cette personne aussi bien que nue dans la mer !

Se mettre à nu permet des relations authentiques

Si tu as un peu peur, regarde ces gens que tu aimes et avec qui tu as ce genre de liens : Sont-ils parfaits ? Reconnais-tu chez eux certains défauts ? Des trucs avec lesquels tu n’es pas d’accords ? Oui, forcément (Si tu es entrain de te dire « non », retourne à la case départ et mets toi à nue avec toi-même, non mais !).

Donc ces gens qui ont des défauts, tu les aimes quand même. Pourquoi ? Parce qu’ils se mettent à nu avec toi. Et ils attendent de même de toi. En osant se mettre à nu, les liens sont plus forts, tu te sens bien.

Si tu te mets à nu et que tu sens que l’autre n’est pas près. Reste vraie autant que possible. Tu l’aideras peut-être à faire le pas. Grâce à toi, il osera aussi dire ce qu’il ressent au plus profond de lui, montrer sa vulnérabilité, son humanité.

Même les gens que tu aimes ont des défauts. 

tweeter

Attention à l’exception : le manipulateur pervers

Une catégorie de personnes se nourrissent de la souffrance qu’ils peuvent faire à l’autre. En général, si on fait l’exercice de se mettre à nu vis-à-vis de soi, si on écoute sa petite voix la plus profonde, elle nous dit « attention, danger ». Si c’est le cas, protège-toi, reste habillée. Ils se serviront de tes paroles contre toi.

Si l’autre t’humilie, ou juge ton corps ou tes paroles, si tu sens que l’autre veut toujours le dernier mot : ne te mets pas à nu. ET si cela est possible : fuis.

A l’exception de ces êtres, se mettre à nu est toujours gagnant. Prends le temps pour découvrir cela, car pour te mettre à nu, tu as besoin de sécurité et de confiance. D’abord dans la cabine, toute seule, puis avec tes proches, et enfin dans l’océan ! Belle baignade !

Le petit mantra du mois : « plus je me mets à nue, plus j’accepte mes points faibles, plus je suis forte ».

Alors, tu te baignes toute nue ?

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Google +
  • Pinterest
  • Par mail
Hyper épanouie
v 0
0

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !