fbpx

Tu as surement pu te rendre compte qu’il y a des nouveautés culinaires tous les jours. Aussi bien des nouveaux aliments que des nouveaux modes de vie ! Aujourd’hui Sabrina, consultante nutrition, nous propose de nous pencher sur la Rawfood, cette tendance du cru. Bon alors, on le cuit ou pas ce légume pour rentrer dans notre bikini ? 

LA RAWFOOD, KESAKO ?

La rawfood est une tendance alimentaire et culinaire à la mode. C’est un dérivé du crudivorisme.

Elle a été lancée par de jeunes chefs d’avant-garde un peu partout dans le monde et suivie par nombre de people, dont Gwyneth Paltrow.

De nombreux entrepreneurs et start’uppers se sont lancés sur ce créneau en proposant des produits crus (d’où le terme Raw) comme des barres énergétiques, des jus d’herbes, ou encore déshydratés à une température n’excédant pas 47°C. Ceci correspond à la température d’inactivation des enzymes se trouvant naturellement dans les aliments. Mais est-ce si bien que ça ou est-ce encore une mode aussi bizarre qu’inutile ? Regardons le pour et le contre.

La Rawfood, la nouvelle mode du « manger cru » !

tweeter

LE POUR :  100% vitamines avec le cru !

Le crudivorisme se base sur une alimentation « originelle », principalement à base de fruits, de graines et d’aliments crus. Certains y ajoutent de la viande ou du poisson, mais souvent elle est plutôt du type végétalienne. C’est censé être la façon de se nourrir la plus proche de celle de nos ancêtres et donc la meilleure pour nous.

Le fait de consommer les aliments sans les chauffer permet en effet de garder toutes ses vitamines et ses minéraux. Cela permettrait également de conserver les enzymes natives, ce qui aiderait grandement à la digestion. Selon ses défenseurs, la rawfood est en effet une alimentation ‘vivante’, bien plus saine pour notre organisme.

Une alimentation ‘vivante’, bien plus saine pour notre organisme

tweeter

LE CONTRE : Ton intestin peut ne pas te suivre …

La cuisson est un moyen très efficace de tuer les bactéries et autres micro-organismes présents dans nos aliments. En passant à la rawfood, il va te falloir un bon magasin bio en dessous de chez toi ! La conservation des viandes et des poissons est plus complexe lorsque l’on mange cru. Pas question de laisser trainer tes aliments 2 jours dans ton frigo sinon ta meilleure amie sera l’intoxication alimentaire !

Lorsque tu cuits tes aliments (et je précise qu’il n’y a pas que dans les produits animaux qu’il y a des bactéries néfastes), cela permet de ne faire tes courses qu’une fois ou 2 par semaine. La chaleur de la cuisson élimine les germes qui se développent ou qui sont naturellement présents, nos aliments n’étant pas cultivés de façon stérile !

Ensuite, la cuisson permet à ton organisme de mieux absorber certains nutriments, comme le lycopène des tomates ou le béta-carotène des carottes. Enfin, elle permet de rendre la digestion de certains aliments plus facile, notamment en ramollissant les fibres qui peuvent sinon devenir irritantes pour l’intestin…

Si on regarde du côté de la médecine traditionnelle chinoise ou de l’ayurveda (j’aime beaucoup comparer ces savoirs ancestraux à nos préceptes occidentaux…ça fait souvent bien réfléchir !), on s’aperçoit que les deux préconisent plutôt une alimentation cuite et un peu de cru (70/30 voire 80/20). C’est notamment le cas en hiver car les aliments crus sont considérés comme « froids » et ils auraient tendance à éteindre le feu de notre digestion…Intéressant non ?

AU FINAL : On adopte le cru ou pas ?

Je dirais que cela va dépendre de toi…Je sais, c’est une réponse de normand, mais tout le monde n’a pas le même patrimoine génétique, donc enzymatique. C’est pour cette raison que  tout le monde n’est pas fait pour le crudivorisme (c’est aussi le cas pour le régime vegan…mais ce n’est pas le sujet du jour).

Je dirais qu’il vaut mieux consommer de tout, du cuit et du cru. Chacun a ses avantages et ses inconvénients, les deux se complètent. Rien ne t’empêche de tester de temps en temps.

Si tu veux t’essayer à la rawfood, je te conseille ces recettes de power-balls…tu vas te régaler !

Le cru, ce n’est pas pour tout le monde !

tweeter

Il y a cuisson et cuisson…

Si tu veux préserver au maximum les bénéfices santé de tes aliments, oublie la cocotte-minute de mamie car la cuisson à haute pression détruit toutes les vitamines et casse la texture de tes légumes. Exit aussi les fritures et les cuissons au four à 200°C (ou du moins avec modération !) car à de si fortes températures, outre la destruction des vitamines, il y a création de composés toxiques et cancérigènes. Il ne faut pas en abuser donc.

Si tu es une adepte des barbecues, pense à faire mariner ta viande ou ton poisson avant : cela permettra de diminuer la formation de ces composés toxiques.

Mise par contre sur les cuissons à la vapeur douce (donc au panier vapeur ou au Vitaliseur) qui seront très intéressantes (cela marche même pour les gâteaux, si , si !). La cuisson au wok est aussi une bonne alternative, à condition de cuisiner tes légumes à la chinoise, c’est-à-dire les cuire rapidement en les gardant croquants.

A côté de cela, pense à ajouter quelques oléagineux (noix, amandes, graines), des graines germées ou juste des crudités à ton quotidien !

Si tes intestins sont trop fragiles pour digérer les aliments crus, pas de panique. L’important est d’écouter ton corps. S’il ne tolère pas ce type d’aliment aujourd’hui cela sera surement différent dans quelques semaines ou mois. Si ce n’est pas le cas, il est toujours possible de venir me consulter pour soigner cet intestin irrité 🤓

As-tu trouver ton mode alimentaire ou testes-tu encore de nouvelles tendances ?

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Par mail
Naturellement moi
v 0
0

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !