Pour reprendre le pouvoir, il est nécessaire de réfléchir sur soi et de reprendre depuis le début son histoire, ses envies et ses peurs. Christelle Blas, notre consultante en développement personnel, te fait part de sa vision pour repartir du bon pied et reprendre le pouvoir sur tes rêves.

« La vie n’est pas juste » !

Voilà, c’est dit… La vie n’est pas « juste ». Ok ce n’est pas ce que tu avais espéré dans ta vie rêvée, mais c’est la réalité qui va te permettre d’aller de l’avant à 200%. 

Partir de ce constat, c’est se dire que chacun de nous vit des choses différentes. Je n’ai pas encore eu l’occasion de rencontrer le monde entier (et oui, ça ferait beaucoup 😅), mais toutes les personnes que j’ai rencontrées trouvent que, pour certaines choses, elles n’ont pas eu de chance. Et c’est probablement vrai.

Certaines ont manqué d’affection dans leur enfance, ou à l’inverse ont été trop étouffées, d’autres sont blindées de thune, tandis que certaines galèrent chaque fin du mois. Et donc, on fait quoi une fois qu’on se le dit ?

Se mettre en situation de victime n’a jamais permis de se sentir mieux ni de devenir plus heureuse. Et si c’était le jour pour prendre le pouvoir sur ta vie ?

Aujourd’hui t’appartient, fais-en ce que tu veux

Tu as peut-être une trottinette et ta voisine une grosse voiture pour faire la route. Ok, tu n’iras pas au même endroit, ou, tu n’arriveras pas aussi vite. Mais le chemin que tu vas faire, c’est toi qui auras décidé la manière dont tu vas le vivre.

Fais de ce que tu as vécu ta force et ta différence. Alors oui, c’est un peu plus facile à dire qu’à faire ! C’est vrai .

Mais il est aussi vrai que toi seul peut décider de tes prochains choix : rester ou partir, dire ou ne pas dire… Et là, personne d’autre n’en sera responsable. Le Dalaï Lama dit : « Si tu perds, ne perds pas la leçon ». Chaque expérience est source d’informations, donc quand les choses ne se passent pas comme tu veux demande-toi :

  • Qu’est ce qui n’a pas marché ?
  • Pourquoi ?  
  • Quelles sont mes ressources aujourd’hui pour continuer la route ?  

Reprendre le pouvoir, c’est accepter ses limites 

Reprendre le pouvoir ne veut pas dire faire la bagarre contre les injustices flagrantes. Tu ne gagneras rien à te battre sauf perdre ton énergie et te faire du mal. C’est d’ailleurs ton entourage qui payera les pots cassés de ton humeur massacrante car tu n’as pas su accepter tes limites.

Je ne dis pas de ne pas agir, mais d’avoir conscience de ce qui est faisable en ton pouvoir.

Une autre phrase sage m’accompagne maintenant depuis longtemps : « donne-moi la force de changer ce que je peux changer, le courage d’accepter celles que je ne peux pas changer, et la sagesse de distinguer entre les deux ».

Fais de ce que tu as vécu ta force et ta différence.

tweeter

Se remettre en question et agir autrement que ceux que l’on juge

Si tu peux apprendre de tes erreurs, tu peux aussi décider d’apprendre des erreurs des autres.

  • Tes parents ont manqué d’affection ? Et bien donnes- en.
  • Tu souffres d’un manque d’écoute ? Alors écoute plus.
  • Tu n’apprécies pas qu’une autre génération critique la tienne ? Et toi, que fais-tu ?

Il ne s’agit pas de nier tes souffrances, car les nier ne ferait qu’augmenter les effets néfastes qu’elles peuvent produire. Il faut savoir écouter tes souffrances en faisant un travail d’introspection.

Selon tes envies ; écrie tes maux, discutes-en avec tes proches, hurle-les ! Cela pourra panser cette plaie. Un therapeute peut être aussi necessaire parfois.  Il aura le recul pour t’aider à y voir plus clair. Reprendre le pouvoir, c’est se prendre en en main et décider de soigner les blessures pour pouvoir avancer.

Pour être dans l’action, on accepte ses peurs 

Le meilleur moyen de reprendre en main ta vie ? Agir ! Le plus dur et le plus important c’est le premier pas vers le changement : te lever de ton canap’ ou appeler ta meilleure amie pour en discuter.

Ce premier pas peut prendre quelques secondes, mais son impact est réellement fort pour un changement. Si la première action que tu dois faire te prend moins de trois minutes, fais-le tout de suite ! Qu’est-ce que tu veux vraiment ? Trouver le boulot de ta vie ? l’homme de ta vie ? faire le voyage dont tu as toujours rêvé ?

Et qu’est ce qui t’en empêche ? Toi ? Tu es ton propre frein. Souvent tu te dis : je ne suis pas assez bien, j’ai peur de prendre un vent, je n’ai pas assez d’argent, ou je veux changer le monde.

Derrière cela, il y a des peurs ou une inconscience ; la peur du rejet, de l’abandon, de la perte. Ce sont des peurs ancestrales et il n’y a qu’en les traversant qu’elles disparaissent. Pourquoi crois-tu qu’on aime les super-héros ? Parce qu’ils font exactement cela : ils affrontent leurs peurs.

Les super-héros aussi affrontent leurs peurs ! 

tweeter

PLAN D’ACTION 

  1. Commence par pleurer, ou ruminer ou pester contre le monde entier pour faire sortir l’humeur qui t’empêche d’avancer.
  2.  Ensuite, écris ce que tu ressens, ce que tu penses, ce qui te blesse. Cela permet de poser, de déposer ce qui te fais souffrir
  3. Asperge ton visage d’eau fraiche.
  4. Enfin, mets à fond la chanson de Gloria Gaynor : « I am what I am« . Lis et intègre bien les paroles, puis danse, chante, saute ! Et recommence cette opération autant de fois que nécessaire.
  5. En selle, gooooo ! 

Le mantra du mois : « Je suis ce que je suis, je suis ma propre création »

Prête à reprendre le pouvoir sur tes peurs et exaucer tes rêves ? C’est vraiment le bon moment.

Je t’invite à témoigner si tu as déjà repris le pouvoir sur ta vie… Cela en aidera peut-être d’autres en hésitation !

 

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Google +
  • Pinterest
  • Par mail
Hyper épanouie
v 0
1

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !