En voyage, même si c’est pas voulu, tu crées une empreinte écologique. Du coup, t’aimerais bien réduire cette empreinte au max, sans pour autant que ton voyage devienne Koh Lanta ? Anne Sophie, la  pro voyageuse de la squad, te propose ce mois-ci de se pencher sur ce sujet. C’est parti pour sauver la planète !! ( cette phrase ne comporte aucun abus ;))

Voyage écolo ? Oui mais à une certaine mesure 😘

Nous avons toutes un petit faible pour le voyage. Que ce soit pour le farniente ou pour la découverte de nouveaux paysages. Nos habitudes sont parfois un peu chamboulées, selon les pays, aussi bien en terme de confort que parfois en terme d’écologie. Il y a souvent 2 camps : celles qui essayent (mais n’ont pas encore toutes les informations pour être 100% écolo), et celles qui s’en foutent de l’environnement…parce qu’on sera mortes avant ! 

Perso, je fais ce que je peux et quand je peux. Je me dis que ça serait bien de faire plus attention. Et puis, il y a des habitudes que l’on prend et que l’on n’arrive pas à défaire. Alors, je te propose que l’on s’y mette ensemble.

Pour voyager écolo, on change un peu ses habitudes

tweeter

Qu’est-ce que l’empreinte écologique ?

L’empreinte écologique est un indicateur permettant de mesurer l’impact de l’Homme sur l’environnement. Il permet d’évaluer les consommations de ressources naturelles par rapport aux ressources actuelles et à leurs régénérations. Globalement, grâce à cet indicateur nous connaissons le taux de destruction de l’Homme sur notre planète !

On va pas se mentir, on sait toutes que, nous sur-exploitons les ressources de notre planète (sauf si tu vis dans une grotte). Mais, as-tu pensé à l’impact de tes voyages sur l’environnement ? En voyageant, notre empreinte écologique explose. Les vols touristiques, de plus en plus nombreux, représentent presque 3% des émissions de dioxyde de carbone. C’est énorme !

Si tu aimes voyager, c’est que tu aimes découvrir les plus jolis coins de la Terre, sa nature sauvage, sa biodiversité, etc. Alors, tu as forcément envie que la beauté de notre planète reste le plus longtemps possible intacte. Néanmoins, les déplacements ont des conséquences environnementales très importantes.

Inutile d’arrêter de voyager. Tu peux continuer à garder ton alerte mail pour le prochain vol pour Madrid ! Il existe quelques astuces pour réduire cette fameuse empreinte écologique. 

Comment voyager pour découvrir cette belle planète, sans tout détruire à cause du tourisme ?

tweeter

Aller direct pour les vacances !

Sais-tu que c’est au moment du décollage qu’un avion pollue le plus ? Lorsque tu effectues un trajet qui n’est pas direct, tu pollues donc plus. Prendre plusieurs vols de suite permet de faire plaisir à ton porte monnaie… mais notre planète souffre plus. Si la destination le permet, prend un vol direct. Tu n’auras pas toujours le choix, alors ne culpabilise pas pour autant !

L’éco-responsable… c’est chic !

Réduire son impact environnemental, c’est aussi choisir un logement qui s’engage et propose une politique environnementale. Des labels existent pour approuver la démarche comme « Clef verte » ou les gîtes « Panda WWF ». Tu peux aussi faire le choix de dormir chez l’habitant. En plus d’être bon pour l’environnement, tu rendras ton voyage plus riche humainement et tu découvriras le mode de vie du pays.

Dormir chez l’habitant ne veut pas forcément résider dans une cabane au fin fond de la jungle (sauf si c’est ce que tu recherches ou que ton lieu de vacances EST une jungle). Il y a de superbes maisons qui proposent des chambres, voire même une dépendance ! 

Ouvre tes chakras à la Marie Kondo qui est en toi

Prendre une valise de 20 kg pour finalement ne mettre que tes 3 tenues préférées, on connaît bien, non ? Une jupe, une autre, une robe, encore une autre, un pantalon, un deuxième, un haut, un autre….”Ah ! Et celui là qui va mieux avec ma jupe !”. Des tongs, des baskets, des petites chaussures au cas où. La moitié de la salle de bain y passe… Voilà, tu as remplis ta valise. Elle est pleine à craquer (t’as vraiment réussi à la fermer ?) et super lourde à porter ! Bon et maintenant ?

Sache que plus tu emportes de choses, plus tu augmentes le poids de ta valise, et plus tu émets de CO2 ! Prends un bagage à main pour chacun ou une valise pour 2. Mon petit plus : laver les vêtements sur place (surtout s’il fait beau), et les ranger dans la valise avant de rentrer à la maison. Ainsi, tu n’as plus qu’à mettre tes affaires dans l’armoire, et fini le tas de linge déprimant en rentrant de vacances ! En plus, tu as de la place pour les souvenirs.

Pas la peine de prendre 2 tonnes de fringues pour partir en vacances #voyageecolo

tweeter

Un produit = 3 vies !

Que tu partes en camping ou au ski, évite la sur-consommation. Le matériel peut facilement être trouvé d’occasion ou être prêté. Donc, on oublie le neuf. Tu ne vas pas l’utiliser souvent, et peut-être pas plusieurs fois dans l’année. ! Un message sur Facebook, un texto SMS aux copines, un bon site d’occasion (Vinted est ton ami), et c’est parti pour des équipements de deuxième main ! Et puis parfois, il sera plus intéressant d’acheter sur place et de le revendre avant de partir. Pas con, non ?

Découvre la ville via les transports locaux

En voyage, on prend facilement l’avion pour les plus longues distances ou la voiture. Mais une fois sur place, privilégie le vélo, le tramway, et pour les grandes distances, prends le bus ou le train. Prends le temps, il y a de magnifiques trajets qui te permettent de découvrir les paysages des régions et pays traversés.

Et puis, sans partir à l’autre bout de la terre (bon ok tu rêves de partir en Nouvelle Zélande), redécouvre les paysages français et les pays limitrophes, il y a de beaux paysages à découvrir. La France a d’incroyables richesses. Nous avons de la chance d’avoir des paysages aussi diversifiés alors profites-en 🙂

Des activités garanties zéro pollution

Fais une balade à cheval, du chien de traîneau, du vélo, du kite-surf… Il existe plein d’activités non polluantes : le jet-ski et la moto-neige sont des dangers pour l’environnement. Évite les croisières avec les gros bateaux qui polluent, choisis plutôt le catamaran ou le voilier ! En plus, le voyage sera beaucoup plus convivial et ça sera plus sympa de partager en petit groupe.

Vis comme les autochtones

Que tu sois en plein désert ou en Laponie, la vie ne se passe pas de la même façon. Il est indispensable de s’adapter au pays. Il est évident qu’en plein désert, où il y a un manque d’eau, tu ne prendras pas de douche tous les jours. Il est parfois nécessaire de sortir un peu de sa zone de confort pour vivre comme les locaux et s’adapter au contraintes. C’est aussi la découverte du voyage et l’immersion dans le pays choisis.

En vacances, rien de mieux que d’adopter le mode de vie des autochtones pour réduire son empreinte écologique

tweeter

Devient une épicurienne.. du local !

Il est fortement conseillé de consommer les fruits et légumes de saison, dans son home sweet home ou en voyage. Découvre et abuse des plats locaux ! C’est aussi le plaisir du voyage de pouvoir découvrir chaque met.

Le choix stratégique d’une bonne crème solaire

Indispensable pour des vacances au soleil, il faut la choisir selon 2 critères : son pouvoir protecteur et sa nocivité pour l’éco-systeme sous marin. Se baigner pendant 20 minutes revient à déverser 1/4 des composants chimiques de sa crème solaire dans l’eau. Pas top, non ? Pour éviter cette destruction, et pour protéger l’environnement durant ton voyage, mise sur des crèmes bios et respectueuses de l’environnement.

On protège la nature 🙂

Une évidence, ou pas, pour protéger la nature, il faut la laisser vivre, ne pas la toucher, ne pas la prendre. Observe et prends des photos pour le souvenir. Il y a de nombreux lieux touristiques qui sont saccagés par les touristes parce qu’ils prennent ce qu’il y a sur place. Protégeons cette belle nature et touchons avec les yeux !

Si, malgré tout, tu souhaites compenser ton empreinte écologique, tu peux aider à financer un projet environnemental.

Alors, on s’y met dès les prochaines vacances ?

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Google +
  • Pinterest
  • Par mail
Hyper épanouie
v 2
0

un commentaire ?

2 Commentaires
  1. Avatar
    08/02/2019 Réponse

    Merci Anne-Sophie pour ces conseils avisés et pour avoir mentionné le label Clef Verte : il y a 624 hôtels, gîtes, campings, restaurants… Clef Verte en France qui font des efforts réels au quotidien pour diminuer l’impact de leur activité touristique. Ils méritent toute la lumière !

    Nathalie

    • Les Pulpeuses
      07/03/2019 Réponse

      Merci Nathalie pour ce commentaire, en effet, aujourd’hui on peut découvrir le monde, se faire plaisir et quand même faire attention à notre jolie planète 🙂

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !