Découvre tous les mois une nouvelle histoire illustrée par Carreaux qui te fait te sentir mieux dans ta tête, mieux dans ton corps, mieux dans ta vie. Ensemble, on va faire tomber avec humour les complexes, les tabous et les idées reçues. En décembre, on ose se kiffer !

Souvent c’est ton entourage qui te le fait remarquer : « mais pourquoi tu te dénigres comme ça ? Tu es super ! ». Tu te sens nulle, incapable ou moins douée que les autres et quand tu parles de toi, les qualificatifs sont rarement flatteurs. Cette façon de se dénigrer révèle souvent un vrai besoin de réassurance. Même si le soutien de tes proches est important, ce réconfort est éphémère et tu continues à te faire du mal.

En prenant du recul sur toi-même, tu te rends compte qu’à long terme cela te fait du mal. Pourquoi se maltraiter ainsi ? Au même titre qu’il est inacceptable de faire du mal aux autres, il est inacceptable de te faire du mal, à toi. Qu’aurais-tu donc bien pu faire pour mériter ça ? Ça va te surprendre mais à part quelques cas isolés fiers et sûrs d’eux même, nous avons tous nos peurs, nos déficits de confiance et nos petites armes pour les combattre.

Stopper cette vilaine manie n’est pas très compliqué. Avec un peu de patience et de rigueur tu vas vraiment finir par te kiffer et le faire savoir !

Comment je fais ?

Prête attention à la manière dont tu parles de toi pour en prendre conscience. Par exemple, tiens un journal dans lequel tu corriges le négatif en positif.

– Bannis l’utilisation de certaines expressions et mots comme « petit », « impossible », « je ne peux pas ».

– Fais la liste de tes qualités et de tes points forts. Demande à tes amis ou à ta famille de lister également tes qualités.

– Parle à ton entourage pour que chacun puisse t’aider à stopper ce réflexe.

Alors prêtes à oser te kiffer et le dire haut et fort ?

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Par mail
Hyper épanouie
v 2
3

un commentaire ?

2 Commentaires
  1. sabrina
    12/12/2018 Réponse

    chouette article…et souvent tellement vrai chez moi! merci de cette prise de conscience 🙂

  2. Stéphanie
    19/12/2018 Réponse

    C’est clair, combien de fois j’entends ça « petit », « mini », même dans les Pitchs elevator…? Le pire, proposer un petit prix pour une petite intervention. Tu verras n’est pas cher…Non, non, non. Ça veut dire quoi cher ? Tu vis de quoi ? Un sujet qui se rapproche de ce thème, ce sont les entrepreneures qui expliquent d’abord prendre plaisir dans leur travail, les choix d’avoir entrepris pour se rapprocher de leurs valeurs humaines etc en quoi cela empêche de demander le juste prix ? En quoi est ce que cela doit minimiser le travail ? Comme si travailler devait forcément être pénible 😉 Je suis peut être hors sujet, mais voilà l’écho que ça réveille en moi. X

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !