Toi, ce que tu aimerais, c’est une rentrée au top : entre bien-être et apaisement. Et si on se faisait un remake de la petite maison dans la prairie ? Fais comme not’ mémé Simone, utilise la nature qu’offre ton jardin (ou celui de ton voisin 😜). Voici 5 plantes conseillées par notre mémé adorée qui te serviront tout au long de l’année…

Ca va pas, vous avez mal au bide ?

La Camomille

Consacrée au dieu du soleil Râ dans l’Egypte ancienne, cette plante nous invite à rallumer le soleil en soi ! Elle agit sur le système digestif en améliorant la digestion, soulageant les spasmes intestinaux et ballonnements.

Tu peux l’utiliser sous forme de tisane, de gélule ou d’huile essentielle (attention avec les huiles essentielles aux contre-indications, se renseigner auprès d’un professionnel).

Conseils d’utilisation : prendre 1 gélule 3 fois par jour avant le repas. Si les troubles persistent plus de 4-5 jours, je te conseille de consulter le médecin.

La Mélisse

Son nom vient de « méli » qui signifie miel. Une légende grecque raconte que l’on plantait des pieds de mélisse près des ruches pour garantir la continuité de l’essaim et assurer une production de miel importante tout au long de l’année.

Comme la Camomille, elle agit sur le système digestif en améliorant la digestion, soulageant les spasmes intestinaux et ballonnements. Tu peux l’utiliser sous forme de tisane, de gélule, d’extrait liquide ou d’huile essentielle (attention avec les huiles essentielles aux contre-indications, se renseigner auprès d’un professionnel)

Conseils d’utilisation : prendre 1 gélule (dosée avec 200mg de mélisse) 3 fois par jour avant le repas. Si les troubles persistent plus de 5 jours, je te conseille de consulter le médecin.

La Camomille et la Mélisse, de vraies copines pour le mal de bidou !

tweeter

Je suis malaaaade, complètement maladeeuu

Le romarin

Il est utilisé depuis des siècles, les égyptiens l’utilisaient par exemple lors des rituels mortuaires pour accompagner les défunts les plus riches dans leur sarcophage, afin de fortifier leurs âmes avant qu’ils ne se présentent devant Osiris.

Le romarin stimule le fonctionnement de la vésicule biliaire, détoxifie l’organisme et en particulier le foie. Il agit aussi sur le plan neurologique et psychique, c’est un bon stimulant intellectuelTu peux l’utiliser en cas de rhume, d’infections bronchiques, état grippal. Mais aussi pour les troubles digestifs tels que constipation, ballonnements, crampes intestinales, digestion lente.

Enfin si tu as un petit coup de pompe il sera aussi efficace pour te redonner un peu de peps. Tu peux l’utiliser sous forme de tisane, de gélule, d’extrait liquide ou d’huile essentielle* (prudence dans ce cas là).

Conseils d’utilisation :

  • Troubles digestifs : 1 cuil. à café de romarin séché par tasse de 250 ml d’eau bouillante. 2 à 3 fois par jour après les repas ou en cas de douleur.
  • Troubles respiratoires (rhumes, la toux et autres petits maux de l’hiver): 20 gouttes de Romarin à verbénone + 20 gouttes de ravintsara + 20 gouttes d’eucalyptus radié + 50 ml d’huile végétale (amande douce, sésame..). Masse-toi le dos et le thorax pendant 3-4 jours, 2 fois par jour. Attention mélange contre indiqué chez les personnes asthmatiques.

Si les troubles persistent plus de 4-5 jours, je te conseille de consulter le médecin.

Si tu as un petit coup de pompe, le romarin sera efficace pour te redonner un peu de peps.

tweeter

Fini les prises de tête

La reine des prés

Tout comme le romarin ou la camomille, est présente dans les usages depuis des siècles. Plante considérée comme sacrée par les druides, elle rentrait dans les rituels. Il est aussi raconté que ces fleurs étaient intégrées au bouquet de la mariée pour porter bonheur au nouveau couple.  

Les fleurs de la reine des prés contiennent des dérivés salicylés, principe actif que tu retrouves dans l’aspirine. Elle possède donc les mêmes effets : antalgique, fébrifuge et anti-inflammatoire. Et l’avantage c’est qu’elle n’a pas d’effet secondaire sur l’estomac et les intestins. Elle est très bénéfique sur les migraines et maux de tête -j’ai pu personnellement la tester pour cela et ça marche très bien si tu la prends en infusion dès les premiers signes de douleurs**.

Conseils d’utilisation :  1 cuil. à soupe par tasse de 250 ml d’eau bouillante. En boire 2 à 3 fois par jour, idéalement la 1ère tasse à jeun si douleurs présentes au lever. Durée : le temps de la douleur, pas de traitement sur le long cours. Si les douleurs persistent, je te conseille de consulter le médecin.

Stop aux migraines et maux de tête, la reine des près s’en charge.

tweeter

Et 1 et 2 ! Et 1 et 2 !

L’argousier

Ce petit fruit orangé, nous vient de contrées lointaines, le Tibet…C’est peut être pour cela qu’il est très utile pour affronter les grands froid .. Au 20ième siècles, il était utilisé dans le régime des astronautes pour qu’ils soient au top de leur forme pendant les expéditions !

L’argousier est un fabuleux fruit, un vrai concentré de vitamines (entre autre vitamine C avec une concentration 5 fois supérieure à celle du kiwi et 30 fois supérieure à celle de l’orange!), de minéraux (Fer, Calcium et Phosphore) , de bons acides gras (oméga 3, oméga 6) et de nutriments tels que l’acide folique et caroténoïdes ( ce qui lui donne la couleur oranger).

Tu peux l’utiliser en prévention, avant la saison hivernale afin de booster tes défenses immunitaires et éviter de tomber malade. Si tu as un coup de pompe lors de la reprise effrénée en septembre, le  jus d’argousier t’apportera un regain de vitalité (sous réserve d’avoir un bon sommeil, si ce n’est pas le cas, vois les plantes utiles ci-dessus).

Conseils d’utilisation :

  • Fatigue passagère : 1 à 3 cuil. à soupe par jour de jus ou sirop  d’argousier diluées dans un grand verre d’eau, le matin au lever. Durée 2 à 3 semaines.
  • Prévention avec l’hiver : une cure de 4 semaines de jus/sirop d’argousier, 2 cuil à soupe par jour diluées dans un grand verre d’eau, le matin au lever. A faire idéalement en octobre-début novembre.

Mention spéciale à notre mémé Simone adorée pour toutes ses recettes (et merci Delphine pour son expertise 😊)

*Attention l’huile essentielle de romarin à verbénone est formellement interdite dans les pathologies cancéreuses hormono-dépendantes. Elle est aussi irritante cutanée et neurotoxique, donc à utiliser avec grande prudence. De plus, la consommation orale d’huile de romarin non diluée peut être dangereuse. Renseigne-toi auprès d’un thérapeute qualifié.

**Attention cependant, elle est contre-indiquée pour toute personne allergique à l’aspirine et aux salicylates. Elle est également déconseillée chez la femme enceinte.

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Google +
  • Pinterest
  • Par mail
Naturellement moi
v 0
2

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !