Y’a une légende urbaine, un faux débat, un mensonge même, qui circule dans la tête des meufs…. Il paraît que faudrait choisir son camps :  soit t’es clitoridienne, soit t’es vaginale. Sais-tu que cette question n’est pas une en réalité ? Lora Passuello, notre Sexothérapeute, t’explique pourquoi être vaginale n’existe pas et comment te réapproprier ton clito 😉

Vaginale vs Clitoridienne : l’orgasme féminin vu par Freud

A la base, c’est une fausse idée de Sigmund (alias Docteur Freud) qui reste malheureusement bien trop présente dans notre inconscient collectif. D’après la psychanalyse, la petite fille découvrant qu’elle n’a pas de phallus, aurait un complexe face à l’homme/au masculin. Parti de ce concept, seule une femme qui connaît une jouissance via la pénétration serait une femme mature, avec un orgasme mature ! Dans le sens où elle accepte que seul l’homme est dépositaire de ce fameux phallus et qu’elle s’abandonne à lui corps et âme. L’autre catégorie de femmes, les «  clitoridiennes », serait elle restée au stade de la petite fille, et n’aurait donc que des orgasmes qualifiés « d’immatures ».

Voilà tu sais tout ! Cette fausse croyance a, de façon très insidieuse, inculqué que seul l’homme pouvait faire jouir la femme. Et que si elle ne jouit pas, c’est qu’elle ne l’est pas : une femme. A noter, que cette théorie est aussi un gros fardeau pour ces Messieurs (dépositaires de ce pouvoir ultime). Mais aussi destructeur pour eux s’ils n’y arrivent pas.

Car oui, grâce aux avancées très récentes de la science, nous savons aujourd’hui que les femmes sont CLITORIDIENNES et uniquement clitoridiennes. Le vagin étant de surcroît la zone la moins innervée et donc la moins sensible du corps de la femme. Pour résumer, la seule personne qui peut faire jouir une femme, c’est elle. Et oust, les techniques diverses et variées, oust les si je n’y arrive pas c’est de sa faute”, oust les “si je n’y arrive pas c’est  de ma faute car je suis frigide, et patati et patata.

La seule personne qui peut faire jouir une femme, c’est elle.

tweeter

Le vagin peut être une zone de plaisir

Oui, la sensation, et je dis bien la sensation d’un orgasme vaginal (qui est en fait clitoridien), est dû à la stimulation indirecte des bulbes du clitoris, qui se gonflent et qui permettent au vagin de s’ouvrir. Le vagin va donc lui aussi se gorger de sang, et produire un fluide permettant la lubrification de ses parois et s’allonger également.

En fait, le clitoris, c’est la clé, le « Sésame ouvre toi » du vagin. Et c’est sa SEULE et UNIQUE fonction. La femme possède un avantage sur la gente masculine, c’est d’avoir un organe dédié exclusivement au plaisir.

Alors, à quoi ressemble ton Clitoris ?

Loin d’être un bouton de rose ou une petite perle dans une huître, le clitoris est un organe qui mesure entre 6-12 cm ! C’est un organe érectile et érogène, qui gonfle de plaisir… Euh, ça te fait pas penser à quelque chose ? Et bien oui, c’est comme un pénis. Mais, lui, il est caché et tu comprends alors mieux l’étymologie du mot clitoris qui signifie la clef (ce qui est caché et qui a des secrets) ! Pour plus d’infos et de détails sur notre petit bijou précieux, je t’invite à re/lire l’article « Voyage au pays du Clitoris ».

Le clitoris est un organe qui mesure entre 6-12 cm !

tweeter

N’aie plus peur de ta puissance sexuelle féminine !

Il est grand temps de te réapproprier ton clitoris. Des siècles et des siècles d’interdictions d’en parler, de le toucher, de le voir, de le stimuler. Cela ne s’efface pas dans un claquement de doigts. D’ailleurs, selon une étude récente, seuls 30% des femmes ont un orgasme pendant un rapport. Est-ce que cela signifie que les 70% autres sont anormales ? Bien sur que non !

La femme doit apprendre à connaître son anatomie, son corps, ses zones érogènes. Ainsi, elle pourra guider son/sa partenaire vers ce qu’elle désire et ce qui lui procure du plaisir. Car, en effet, avant d’ouvrir la clef du plaisir, il est aussi capital de libérer la parole (par une autre porte).

La clé de l’épanouissement sexuel, c’est se réapproprier l’intégralité de ton corps de femme , de le connaître dans ses moindres détails. La clé de l’épanouissement sexuel, c’est aussi et surtout la fin du « caché », de la honte, des préjugés, des simulations et des non-dits. Pour laisser place à l’authenticité, la sincérité et la complicité !

Seuls 30% des femmes ont un orgasme pendant un rapport.

tweeter

Pour t’aider à trouver le mot de passe de cet antre au plaisir, je te propose de te retrouver le mois prochain avec un article sur la masturbation féminine. En attendant, je t’invite à lire les « Monologues du vagin » qui est une pièce de théâtre d’Eve Ensler créée en 1996, qui connut un grand succès à Broadway puis dans le monde entier. Cette pièce est considérée comme un pilier du féminisme. À ce jour, cette pièce révolutionnaire a été traduite en 46 langues et interprétée dans plus de cent trente pays, dont la France où la pièce connaît toujours un grand succès.

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Google +
  • Pinterest
  • Par mail
Hyper épanouie
v 0
1

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !