Ta moitié est partie. Te laissant seule avec ton chagrin, ta colère et tes souvenirs. Tu as l’impression que rien ne pourra remplacer l’être aimé. Et pourtant, cette épreuve que tu traverses t’apprendra beaucoup sur ta capacité de résilience. Merry en est le bel exemple. Elle nous raconte avec douceur et bienveillance comment elle a rebondi après une rupture déchirante…

Après 8 ans et demi, il n’était plus prêt à rien. Ne pas vouloir d’enfants ou d’appartement en commun. Des soirées, oui. Des amis en commun, plein. Parfois quelques jours de vacances. Mais les beaux projets imaginés, non… Après 8 ans et demi, j’ai dégringolé de mon nuage. C’est comme si je n’y croyais pas, c’est comme si c’était une mauvaise blague entendue. On pleurait tous les deux, mais lui n’en démordait pas, il voulait partir. J’ai pleuré des litres et des litres.

Je me suis fait remercier au boulot. 8 ans aussi de CDD et eux n’avaient plus besoin de moi non plus. Alors j’ai pleuré, pleuré en silence, pleuré entourée de celles toujours présentes… J’ai préparé un concours paramédical et j’ai trouvé un job très rapidement dans la vente. A deux jours de signer le CDI, me voilà décidée à devenir professeur des écoles. Mon ciel s’éclaire… Je rends mon appart et ne signe pas mon CDI. Je prépare ma pré-rentrée et, surtout, je retourne vivre chez mes super parents à 29 ans et demi.

Je suis triste et je me sens abandonnée par cet homme que j’aime toujours. Arrive une soirée tant attendue : le bal de Wattrelos… Là-bas, je rencontre une femme formidable qui se moque des « on-dit » et qui, comme moi, aime la vie. Je retrouve ce soir-là ma joie de vivre : ce qu’elle m’avait manqué !

Quelques mois plus tard, je parcours un très beau chemin. Les pleurs continuent mais sont moins présents : le soleil arrive et je le sens ! J’ai rencontré un homme à la naissance de la fille de mon amie d’enfance. Petit hic : il habite à 300 kilomètres de chez moi. Mais je le laisse entrer très doucement dans ma vie.

Alors que je me sentais triste et abandonnée, j’ai rencontré un autre homme… Mais il habitait à 300 kilomètres de chez moi !

tweeter

8 mois plus tard, je lui donne cette place qu’il n’attendait plus. Ha, j’en ai fait des allers et retours pour le rejoindre et passer du temps avec lui. Diplômée quelques mois après, je suis embauchée (toujours en CDD). C’est le job parfait, le poste que je voulais… à 4 kilomètres de chez lui ! Alors, je suis partie le rejoindre.

Aujourd’hui, je suis sur le point de l’épouser. Mon histoire précédente m’a beaucoup bouleversée. Mais grâce à cette rupture, j’ai entamé un nouveau départ, une nouvelle vie. J’ai poussé plusieurs portes, j’y ai cru… En même temps, j’ai été si triste, si « plus moi ». J’ai pleuré mais je suis toujours là, en vie, avec mes baskets roses ! Je me suis trouvée et me suis posée. Depuis cette rupture, j’ai appris à respirer, avant de trouver celui qui partage ma vie aujourd’hui. On y a le droit, toutes. J’en suis persuadée. Merci l’univers d’avoir mis sur ma route les plus belles étoiles de ma vie.

« Mais tu sais… y a plein de poissons dans l’océan ».

Merry

C’est grâce à cette rupture que j’ai appris à respirer, à me trouver et à me poser.

tweeter

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Google +
  • Pinterest
  • Par mail
Pulpeuses Stories
v 0
1
Les Pulpeuses
Les Pulpeuses Le 1er magazine en ligne 100% DYNAMIQUE et PIQUANT qui favorise “pour de vrai” l’épanouissement au féminin !

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !