Les concours de beauté, on connait ! Faire plus de 1m75, peser moins de 65 kg, ne pas avoir de tatouages, ni de percings, ne jamais avoir posé… et vouloir sauver le monde de la famine et de la guerre. Tout ça c’est déjà vu et donne une image biaisée de la femme. Aujourd’hui d’autres élections voient le jour à l’instar de la première élection de miss monde en fauteuil roulant ou Miss Petite de France ou Miss Ronde France. L’une de nos lectrice Audrey, est d’ailleurs une Miss Ronde Régionale et elle partage avec nous son parcours de femme…

« Si on m’avait dit qu’un jour, je tenterais l’aventure d’un concours de Miss, j’aurais bien rigolé… Si on m’avait dit que je le gagnerais, que j’y prendrais goût et que je continuerais avec un titre national puis tenter le concours à l’échelle internationale (Miss Rondes Univers), j’aurais pensé qu’on se moque de moi… Qui aurait cru que celle qui aime les baskets à paillette devienne une dame élégante… Mais comme on dit, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis…. C’est bien cette expérience que j’ai vécu, bien plus intensément que je ne l’aurais pensé car elle m’a permis d’évoluer et de me voir autrement… Les rencontres que j’ai faites dans le cadre de ces élections m’ont permis une chose : comprendre que je ne rentrerais jamais dans le moule dans lequel la société veut nous mettre. Pendant longtemps, la perfection était de ne ressembler qu’à un seul type de femmes, la société a cherché à nous culpabiliser parce que notre apparence ne correspondait pas aux normes imposées. Mais les lignes bougent peu à peu et cela fait plaisir !

« Le lâcher prise, c’est finalement tellement mieux. »

On pourrait commencer comme ça… Il était une fois, une jeune femme, pas toujours bien dans sa peau, qui se demandait comment changer cela… Lorsque je discutais avec les gens et que l’on me questionnait sur ce que je voulais vraiment, je répondais toujours que je voulais maigrir et peser 65 kilos. Non, non, pas gagner un million, pas me trouver un chéri, ni même obtenir le job de mes rêves, juste perdre du poids. Comme si, mon bonheur ne tenait qu’à ça… Un jour, une psy m’a même demandé, si je n’arrivais pas à cet objectif qu’est-ce qui se passerait ? A l’époque pour moi, c’était inconcevable. Pour perdre du poids, je n’avais qu’à me prendre en main, manger équilibré et faire du sport. Et puis c’est ce qu’on nous répète depuis toujours… Tu y crois, toi ? Et pourtant, malgré mes efforts, je n’y parvenais pas. Mais, je devais continuer, encore et encore persévérer, sans jamais baisser les bras… Avec beaucoup de travail, en général, j’arrive à atteindre mes objectifs alors pourquoi pas ça, finalement ? Et ben, tu sais quoi, c’est mon corps qui m’a montré que non… Une belle leçon de vie, croit-moi ! Le lâcher prise, c’est finalement tellement mieux…

Crédit photo : Pauline Studio

Souvent, on m’écrit pour me féliciter de m’assumer… Mais je suis dérangée par ce terme. Assumer quoi ? D’être une femme, d’être moi, d’être heureuse ? That is the question… En fait, grâce à mon parcours, j’ai appris à m’aimer et à mettre en valeur mon corps et mes rondeurs. Difficile de toujours avoir à se justifier mais finalement, la seule chose que j’ai fait, c’est d’oser, de ne plus me mettre de barrière, d’être moi car je ne suis pas qu’un corps. Finalement, j’ai découvert que ma seule limite c’était moi… J’ai eu envie de changer de vie, de regard sur moi, j’ai sauté le pas et je crois que j’y suis arrivée. Je sais que ce n’est pas fini, j’apprends tous les jours et c’est ce qui est bien dans la vie en général. Bien sûr, je mentirais en disant que j’y suis arrivée seule. En effet, j’ai rencontré des photographes, une hypno-thérapeute, une conseillère en image, des coachs de sport, un réseau d’entrepreneurs, des journalistes, bref pas mal de monde… Ma famille et mes amis sont bienveillants et m’ont toujours encouragée. Avec l’aide de tous ceux qui m’ont accompagnée, j’ai pris le temps de savoir où je voulais aller.

« J’ai simplement compris que même si je perdais du poids, je ne serais pas différente de ce que je suis »

Mais, aujourd’hui, quand je reçois les messages d’encouragement de personnes qui me connaissent depuis longtemps et qui m’ont vu évoluée (les amis, vous vous reconnaitrez), je suis touchée car ils savent à quel point, j’ai eu de grosses périodes de doutes (mais comme tout le monde ni plus, ni moins). Quand je suis contactée par des jeunes femmes qui me demandent comment j’ai fait pour en arriver là, je suis toujours surprise. Quand j’échange avec des femmes de tous les âges, de tous les milieux socioprofessionnels, c’est cela qui me rend forte et sure de moi. Je suis une femme comme les autres, j’ai simplement compris que même si je perdais du poids, je ne serais pas différente de ce que je suis et que la beauté est un état d’esprit. Ces échanges donnent du sens à mes actions et même des fois, l’impression d’être utile et ça tu ne t’imagines pas à quel point c’est important pour moi ! Du coup, j’ai envie de continuer ma route… Mon but est de donner une voix aux femmes, pour que celles qui se trouvent trop grandes, trop petites, trop minces ou trop rondes puissent apprendre à se voir différemment et s’accepter. En effet, le monde d’aujourd’hui est fait de diversité et c’est une richesse qu’il faut cultiver comme un précieux jardin.

Crédit photo : Pauline Studio

A vous les médias et à vous les professionnels de la mode, Il faut que les femmes ne s’habillent plus comme elles le peuvent mais comme elles le veulent. Pour les aider à se voir autrement, il faut montrer plus de femmes aux styles et aux morphologies différentes car c’est cela la réalité aujourd’hui ! En ne montrant qu’un seul type de femmes (qui d’ailleurs sont quasi toutes retouchées sur les photos), c’est vous qui donnez une vision tronquée du monde ! Et les dégâts sont terribles sur nos jeunes qui sont trop nombreux à se sentir mal dans leur peau. Chacun de nous peut aider à les faire changer et j’ose espérer que c’est possible !

Organisation de défilés avec des femmes de toutes les morphologies, réalisation d’un calendrier dont tous les bénéfices ont été reversés à la lutte contre le cancer, intervention auprès de femmes pour parler du fait de s’accepter, rencontres avec des médias, ces instants sont riches et je les vis intensément, les yeux écarquillés. D’ailleurs si tu regardes bien à ces moments-là, tu le vois, je ris tout le temps… Ce n’est que du bonheur, et cela contribue à mon bien-être quotidien… Des projets et des idées, j’en ai pleins la tête, je suis une grande optimiste et ce n’est pas fini car j’ai envie de montrer que toutes les femmes sont belles !

Crédit photo : Pauline Studio

Pour conclure, retiens cette simple chose : ton tour de taille n’est pas l’indicateur de ta valeur. Je porte une taille 44/46, je le vis bien et je suis en bonne santé. Ne laisse jamais personne te dire que tu ne peux pas ! Si tu as envie de quelque chose, tant que cela préserve votre intégrité, fait-le ! Respecte-toi, aime-toi et crois en toi ! Ne recherche pas l’appréciation de l’autre. Regarde-toi comme ta meilleure amie, avec un regard d’amour sur ton corps et tu verras que les choses évolueront positivement… Je te promets que c’est possible ! Si j’y suis arrivée, pourquoi pas toi ? #Keepsmiling #Believeinyou #LoveLoveLove

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Google +
  • Pinterest
  • Par mail
Pulpeuses Stories
v 2
1
Les Pulpeuses
Les Pulpeuses Le 1er magazine en ligne 100% DYNAMIQUE et PIQUANT qui favorise “pour de vrai” l’épanouissement au féminin !

un commentaire ?

2 Commentaires
  1. 09/02/2018 Réponse

    J’ai un avis mitigé sur les concours de beauté. Avant, ça me faisais rêver. Le côté princesse en belle robe, quelle gamine n’a pas adoré ça à un moment ou un autre ? En grandissant/vieillissant, je n’ai plus vu que le formatage… tous ces corps longilignes et même filiformes… Et je déplore aujourd’hui l’uniformisation, et la mise en avant de physiques qui sont loin d’être évidents à obtenir… Maintenant, je pense qu’on avancerait probablement plus en ne faisant plus de concours de beauté, tout simplement. Mais ça… cela m’apparaît compliqué. 🙂

  2. 10/02/2018 Réponse

    Tout à fait. C’est toujours intéressant. D’ailleurs, je ne suis pas pour ces concours, mais je suis malgré tout certaines miss sur les réseaux sociaux, car elles me sont sympathiques, et/ou parce-que leur quotidien fait rêver. 🙂

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !