#EasyCooking : jm’en pâme pour du panais !


Peu à peu le temps des fêtes s’éloigne… Et avec lui nos envies de foie gras, de bûches glacées et autres galettes des rois. Mais nos envies de plaisir, elles, sont toujours présentes. Alors ce mois-ci Karina te fait découvrir – ou redécouvrir – un légume ancien qui se transforme volontiers en légume-plaisir : le panais !

« Un temps oubliée, cette carotte blanche peut paraître fade aux côtés de sa cousine toute colorée et sucrée, la carotte. Et pourtant, il suffit d’une petite astuce (oui oui, je vais te la donner !) pour transformer ce légume en mets délicieux aux multiples bienfaits » Karina, Naturopathe

3 raisons de le savourer illico presto !
  1. Riche en vitamines, en particulier celles du groupe B qui participent à la fabrication de tes cellules et globules rouges, et soutiennent ton moral, le panais contient aussi de la vitamine C. Très utile en hiver pour renforcer tes défenses immunitaires. Le panais contient aussi de la vitamine E anti-oxydante.
  2. Bourré de fibres, dont des fibres insolubles en grand nombre, il est un allié santé, diététique et facilitateur du transit. Sa teneur en sucres lents en fait également un aliment énergétique et rassasiant.
  3. Des études récentes montrent que les antioxydants et composés particuliers qu’il renferme pourraient avoir une action positive sur la prévention et sur l’évolution de certains cancers.

Mais ce qui te plaira surtout, c’est sa saveur légèrement sucrée avec un petit arrière goût de noisette… Hum !

Comment cuisiner ton panais ?

Bien le choisir

Commence par choisir un (ou deux) panais, bien blanc et ferme, de taille moyenne. Inutile de l’éplucher, surtout s’il est bio, mais le brosser rapidement sous l’eau froide.

La cuisson 

Détaille le panais en rondelles, coupées en deux pour les plus grandes. L’astuce consiste à le cuire dans du lait : ¾ de lait demi-écrémé et ¼ d’eau, ½ à 1 cc de sel selon ton goût. Prévois une grande casserole ou cocotte remplie à moitié (au maximum) pour éviter que le liquide déborde en chauffant. Laisse frémir environ 20 à 25 mn. Vérifie la cuisson, le temps varie selon l’épaisseur des tranches. Les morceaux doivent être fondants.

La préparation

Une fois cuit, le panais peut être préparé en purée, en potage ou en velouté.

Photo : Webvilla

Voici quelques recettes simples, rapides et… ludiques !

Purée de panais

Il te suffit d’égoutter puis de mixer les morceaux cuits comme indiqué précédemment et d’ajouter ta touche : noix de muscade, un œuf, ou encore un filet d’huile d’olive.

Pour la présentation, une tuile de parmesan plantée en biais au centre de l’assiette sera du plus bel effet. Rien de plus simple à faire : tu places une grosse pincée de parmesan râpé sur une tourtière anti-adhésive ou la lèche-frite recouverte d’un papier à four. Puis autant de petits tas que de tuiles souhaitées, bien espacés les uns des autres. Et tu passes au grill 1 à 2 mn. Attention, tu ne quittes pas le four des yeux car il faut les enlever juste au bon moment. Lorsque les tuiles sont légèrement roussies et ressemblent à de la dentelle….croustillante !

Photo : Chinh Le Duc

En potage 

Mixe le panais dans son jus de cuisson avec un à deux carrés de fromage frais (type Carré frais ou Kiri). Au moment de servir, dépose quelques feuilles de cerfeuil frais sur l’assiette ou le bol.

En velouté 

Mixe le panais avec un peu de liquide de cuisson. La consistance doit se situer entre la purée et le potage. Ajoute un tour de moulin à poivre 5 baies, 1 cc de curry (celui de Madras est le meilleur !), 2 CS de crème fraîche ou de crème soja ou encore de crème de coco. Autant de variantes possibles. Verse dans des verrines moyennes.

Pour la déco et pour relever le goût, fais griller une fine tranche de poitrine de lard fumé par personne, au four ou à la poêle (il n’est pas utile d’ajouter de la matière grasse), des 2 côtés. Puis, roule les tranches en torsade ou en vagues, enfile chacune sur un pic en bois et dépose les sur les verrines. A déguster chaud. 

Je suis fan du panais. Comme moi, tu apprécieras la simplicité de sa préparation et l’originalité de son goût, que ce soit pour un repas au quotidien ou pour surprendre tes invités.



KarinaKarina est naturopathe. Inscris-toi à ses conférences autour de l’alimentation, la gestion du stress, l’apprentissage du sommeil, les allergies et intolérances alimentaires…

 

There is one comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s