Stéphanie, fondatrice de ton Magazine Les Pulpeuses, partage souvent son témoignage dans la rubrique « Pulpeuses Stories » sur son évolution dans sa vie de femme. Aujourd’hui, elle parle de la comparaison. Ce poison qui nous empêche de prendre conscience de l’être exceptionnel que nous sommes…

« COMPARAISON = POISON. Ce sont les mots qu’une personne chère à mon cœur m’a dit aujourd’hui… Et cela ne me laisse pas indifférente…Parce que, quand on prend le temps d’y réfléchir, se comparer aux autres c’est tout d’abord se nier soit même. Donc se comparer reviendrait à s’injecter quelque chose qui ne nous ressemble pas. S’empoisonner en somme. Et c’est incroyable comme on s’empoisonne tous les jours, inconsciemment… ou pas d’ailleurs !

Tiens, moi par exemple, pas plus tard que ce matin. Une copine me disait au sujet de mon intervention chez MS MODE : « c’est top ! Tu as dû bosser comme une dingue pour en arriver là ! ». Et moi, de suite je me suis comparée au reste de la société : « Bin je ne sais pas trop. Je ne travaille pas comme tout le monde tu sais. Je ne fais pas 12heures par jour. Parfois je ne bosse pas de la journée et je bosse le soir. Et puis j’adore ce que je fais donc je n’ai pas l’impression de bosser comme tout le monde. »

Pourquoi avoir répondu ça ?! En ayant cette attitude, je dénigre MA façon de travailler. Je dénigre MA vision du travail. Je dénigre MON UNICITÉ. Cette particularité qui fait que personne n’est comme moi. Pourquoi se comparer ? Pourquoi ne pas répondre : « je suis simplement heureuse de ce que j’ai accomplis »… tout simplement…

Se comparer c’est tuer ce qu’il y a de meilleur en toi.
Se comparer c’est vouloir ressembler « à la norme » en occultant complètement SA normalité.
Se comparer c’est s’auto créer une espèce de tumeur.

Photo : Gábor Juhász – Unsplash

Aujourd’hui, je décide de ne pas me comparer. D’être juste et honnête avec moi. Aujourd’hui, je décide que même si je ne fais pas pareil que les autres, je fais à ma façon. Aujourd’hui, j’accepte mes spécificités et je les chérie. J’accepte que je ne suis pas « comme les autres » et je suis pleine de gratitude pour les compétences que j’ai acquises et les qualités que j’ai en moi.

Je te souhaite, à toi qui me lis, de ne pas te comparer. D’arrêter de t’empoisonner. Je souhaite que tu acceptes ce qui fais de toi une personne unique et merveilleuse. Je souhaites que tu t’injectes de l’amour. Que tu sois juste avec toi, que tu chérisses ce que tu es.

BISOUS PAIX ET AMOUR »

Stéphanie

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Google +
  • Pinterest
  • Par mail
Pulpeuses Stories
v 0
0
Les Pulpeuses
Les Pulpeuses Le 1er magazine en ligne 100% DYNAMIQUE et PIQUANT qui favorise “pour de vrai” l’épanouissement au féminin !

un commentaire ?

0 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !