“Epouse moi mon pote” : Le duo Boudali- Lacheau aurait –il La nouvelle recette de la comédie “Made in France”?


Autrefois jugées ringardes, lourdes et peu drôles, les comédies françaises d’aujourd’hui sont portées par de nouveaux acteurs et une nouvelle idée de la comédie. A l’instar de « Epouse moi mon pote » qui est complètement en phase avec son époque…

“Comment aborder le sujet du mariage gay, de l’immigration, de l’intégration et de la réussite sociale sans tomber dans un mélo larmoyant? Demande à Tarek Boudali, il a réussi à en faire une comédie”.

 Un film intergénérationnel

La bande annonce (plutôt bien faite : elle n’en dévoile pas trop) laissait présager une comédie style “buddy movie”. Un peu potache mais pas vulgaire. Pourtant dans la salle de cinéma, je distingue des gens de tous âges et de tous horizons. Des petits couples jeunes et moins jeunes, des parents et leurs “grands” enfants, des bandes de potes. Malgré son sujet délicat, le film semble réussir à attirer et réunir pas mal de monde.

Un renouveau pour la comédie à la française

J’avoue que les comédies “Made in France” ne me tentaient plus trop depuis un petit bout de temps. Lasse de voir Kad Merad ou les acteurs du “splendide” systématiquement à l’affiche, sur fond blanc avec titre en rouge. Ici, pas de choc des classes avec les rustos qui débarquent chez la petite bourgeoisie style versaillaise. Les personnages sont instantanément attachants, car très humains, contemporains et accessibles. Le héros, Yacine ou son pote Fred, pourraient être des voisins de paliers ou des copains de boulot. 

Quelques gags plutôt salés, sans tomber dans la vulgarité. Quelques stéréotypes utilisés avec humour, sans tomber dans l’homophobie ou le racisme. Les gros clichés provenant à mon sens, non pas du point de vue du réalisateur, mais plutôt de “l’ignorance” de ses personnages sur le sujet.

Le rythme est efficace, la dynamique des mensonges imbriqués les uns dans les autres m’a rappelé celle d’une pièce de Ray Cooney. L’humour et le côté” buddy movie” s’équilibrent assez bien avec le romantisme, certes pas dans la veine d’un film de Hugh Grant, mais actuel et touchant.

Boudali-Lacheau: L’ex bande à fifi devenue un tamdem gagnant

Je me souviens d’eux il y a quelques années. Ils faisaient leur début, le temps de petits sketchs dans le Grand Journal sur Canal+. Plus tard, à force d’entendre parler du succès de Babysitting et d’Alibi.com, je me suis laissé tenter. Et je n’ai pas été déçue. Les personnages sont drôles, les références très parlantes aux gens de ma génération (les p’tits trentenaires) et une fois n’est pas coutume, les protagonistes féminins sont bien écrits. Elles sont mignonnes mais aussi marrantes, piquantes. Endossant aussi bien le rôle de la bonne pote que celui de la demoiselle à conquérir.

J’ai donc été, dès sa sortie, me faire une idée de leur dernier film. Cette fois, Phillipe Lacheau (aux commandes des deux premiers films) endosse le costume du bon copain et Tarek Boudali celui du protagoniste, et du réalisateur. La recette de leur succès reste intacte. Le duo est toujours aussi tordant, voire beaucoup plus lié, pour le plus grand plaisir du spectateur. Les autres membres du casting ne sont pas en reste. On retrouve plusieurs de leur camarades de jeux, notamment Philippe Duquesne ou David Marsais du Palmashow.

Un film pour rire

Le film n’a pas pour vocation de donner des leçons de tolérances ou d’ouverture d’esprit. Le sujet sérieux en apparence sert surtout de tremplin à une comédie, où l’on apprécie et appréhende la naissance d’un nouveau mensonge sur le précédent. En bref, un bon moment pour ma part. On sera plus ou moins sensible au ton abordé sur le sujet, mais ça, c’est à l’appréciation de chacun.

There are 2 comments

    1. Laure

      Coucou ! C’est vrai les critiques en général ne sont pas bonnes, le point de vue sur l’homosexualité surtout, est critiqué. De mon point de vue, ce n’est pas l’avis du réalisateur qui est exprimé mais celui des personnages, pas très malins et complètement ignorants sur le sujet. Du coup ils se sentent obligés d’en faire des tonnes, c’est plutôt leur bêtise qui est montrée et non pas une réalité. Enfin c’est comme ça que je l’ai pris et ça m’a permis d’apprécier le film. Après, peut être que si tu vas le voir, tu trouveras ça lourd ou pas a ton goût. A chacun son avis^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s