#GoForIt : Comment faire le premier pas pour réaliser tes objectifs ?


Crédit : Vero Photoart on Unsplash

Rentrée, nouvelle année, anniversaire… A ces périodes, on se lance de nouveaux objectifs de vie. Et c’est top ! Mais comment passer à l’action ? Comment faire le premier pas ? Cool cool papillon 🙂 Valéry, notre consultant en développement personnel, t’accompagne pas à pas vers le succès !

« Ravi de pouvoir te retrouver, je tiens à te remercier pour l’accueil que tu as fait à ma première chronique et ton retour bienveillant. Un grand merci à Stéphanie à qui j’exprime à nouveau ma gratitude pour la confiance qu’elle m’accorde en faisant partie de cette superbe aventure humaine. Aujourd’hui, je te propose de passer à l’action en réalisant tes objectifs » Valéry, consultant en développement personnel

Bilan de l’exercice « Déterminer ses objectifs pour aller de l’avant »

Depuis l’exercice sur la détermination d’un objectif, as-tu pu faire le premier pas ? Félicitations ! Le début d’un projet est souvent l’étape la plus difficile ! En revanche, si tu n’y es pas encore, je connais cette sensation… Avoir l’impression d’être immobile engendre beaucoup de frustration. Sache qu’un avion décolle toujours face au vent pour créer une force de portance. Néanmoins, à cet instant précis, le pilote n’a pas droit aux doutes concernant les manœuvres à effectuer.

Tu es la propre pilote de ta vie. Garde en tête que le doute est le cancer de l’esprit et qu’il est à l’origine de l’auto-sabotage !

Crédit : Jose Chavez on Unsplash

Tu veux changer de situation professionnelle ou personnelle, mais tu es dans une impasse ? Tu as des doutes ? Des peurs ? De quoi ? De l’inconnu ? Du changement ? D’échouer ? Voire même de réussir ? Respire un grand coup ! Tout va bien se passer. Tout est une question d’état d’esprit. Nous créons, le plus souvent, nos freins à partir de situations imaginaires, que nous n’avons pas encore vécu, ou pire passées. Il m’arrive aussi de passer cette phase avant d’attaquer un projet. La bonne nouvelle, c’est que tout pars de toi. Donc c’est toi qui décides si cette situation sera temporaire ou définitive.

Crédit : Dylan Siebel on Unsplash

Se poser les bonnes questions pour avancer

Voyons ensemble les différentes questions et étapes qui peuvent t’aider à faire ce premier pas.

1) Pourquoi le fais-tu ?

Voici ta motivation principale, ton kérosène. Ton « pourquoi » doit être important pour toi, car c’est lui qui te permettra de continuer le voyage en cas de perte d’altitude.

2) Quelles sont tes croyances ?

Ici le mot « croyance »  n’est pas à prendre au sens religieux, mais on parle tout simplement de ton dialogue interne. Ce que tu te dis à toi-même avant de commencer. Par exemple : « J’ai des capacités », « Je vais y arriver », « Ce travail est fait pour moi ». Ce sont des croyances aidantes. Dans le cas contraire, toutes tes affirmations négatives telles que « Je suis nulle », « Je n’arriverai pas », « C’est pour les autres, pas pour moi », sont des croyances limitantes. Donc augmente tes croyances aidantes !

Crédit : MARK ADRIANE on Unsplash

3) Es-tu prête à apprendre ?

Ton nouveau projet demandera forcément de nouvelles compétences qui t’aideront à passer le niveau supérieur. Pour conduire une voiture, il faut d’abord passer son permis.

4) Es-tu prête à échouer ?

Ce n’est pas grave si tu cales au premier démarrage. Un échec n’est pas un état final mais une source d’apprentissage, de comprendre pourquoi cela n’a pas fonctionné pour ensuite s’améliorer.

Crédit : Vero Photoart on Unsplash

Les 5 étapes de l’apprentissage

C’est tout à fait possible de ne pas réussir son premier jet lors du voyage vers notre but, car on n’est pas censé savoir dès le départ ce que l’on n’a pas appris par la suite. L’apprentissage demande une période d’intégration afin de développer de nouvelles compétences. Il est donc normal de ne pas savoir immédiatement après avoir appris car tu passes par différentes étapes :

1ère étape : inconsciemment incompétente

Je ne sais pas que je ne sais pas.

Un enfant qui se fait conduire n’a pas encore conscience qu’il faut avoir des compétences particulières pour déplacer une voiture car cela ne le concerne pas directement. Cette étape prend fin avec la découverte.

Crédit : Emily Morter on Unsplash

2ème étape : consciemment incompétente

Je sais que je ne sais pas

Tu es devenu une jeune adulte responsable. Tu souhaites, par souci d’indépendance, te déplacer par tes propres moyens. Tu sais que cela passe par l’obtention du permis conduire. Cette étape prend fin avec l’acquisition de compétences.

3ème étape consciemment compétente

Je sais que je sais mais il est indispensable pour moi d’être concentré pour le faire

Une fois le précieux sésame obtenu, tu es désormais seule au volant, avec toutes les responsabilités que cela implique. Tu sais conduire, mais tu mets de la conscience sur toutes tes manœuvres (passage de vitesse, démarrage en côte, créneau etc.). Cette étape prend fin avec la maitrise du savoir-faire.

Crédit : Matthew Henry on Unsplash

4ème étape : inconsciemment compétente

Je sais faire sans avoir besoin d’avoir à l’esprit que je le sais.

Maintenant tu fais Paris-Lille sans te poser de questions. Tu as confiance en ta conduite et maîtrises ton véhicule. C’est devenu un automatisme.

5ème étape consciemment compétente

C’est l’étape de la transmission de compétences. Tu redeviens consciente de tes gestes afin de pouvoir l’expliquer à une autre personne.

Crédit : Toa Heftiba on Unsplash

Mes derniers conseils pour passer à l’action

Si tu sais pourquoi tu veux réaliser ton projet : fonce ! Fais-toi confiance. Pendant que certains te critiquent, tu progresses car l’échec nous permet d’apprendre et de faire les choses différemment. Ce qui nous rapprochera un peu plus de notre objectif.

Crée la vie qui t’inspire, vis les expériences qui t’animent en passant outre l’avis de ton entourage. Le plus souvent ils se disent qu’ils n’auront pas le courage de faire comme toi ou veulent te protéger.

Maintenant place à de nouveaux défis, de nouveaux visages, de nouveaux paysages. Garde en tête que la personne la plus importante de ta vie c’est toi ! Comme le disait Steve jobs lors d’une remise de diplôme à l’université de Stanford « si vous vivez chaque jour comme si c’était le dernier… sachez qu’un jour vous aurez certainement raison ! » . Passe à l’action et profites-en à 100 %. Je te souhaite une excellente semaine !

Crédit : Nirzar Pangarkar on Unsplash



valéry vertueux pal

Valéry est consultant en développement personnel.

Pour le magazine Les Pulpeuses, il rédige des articles permettant à nos lectrices de se dépasser, de trouver leurs talents et de les exploiter.

 

There are 2 comments

  1. The Sexy Chemical Company

    Il ne faut pas avoir peur d’échouer, je crois que cette peur est le plus grand frein à la réalisation de projets. Je viens tout juste de finir de lire un livre dans lequel l’auteur disait que les gagnants transforment les échecs en victoires, par l’apprentissage et la persistance.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s