#CritiqueLittéraire « Ne crains pas que ta vie prenne fin un jour mais plutôt qu’elle n’ai jamais commencé » de Laurence Luyé-Tanet


Durant ses vacances, notre critique de cinéma Laure aime bien se dévorer des bouquins. Elle a récemment lu « Ne crains pas que ta vie prenne fin un jour mais plutôt qu’elle n’ai jamais commencé » de Laurence Luyé-Tanet. Découvre son avis…

“Salut à toi ! Pour m’occuper sur la plage, entre deux trempettes dans la mer du Nord, j’ai continué sur ma lancée littéraire sur le développement personnel. Je me suis attaquée à un plus gros morceau avec le livre de Laurence Luyé-Tanet. Un ouvrage à la couverture fleurie et colorée, qui m’a laissée un peu septique sur son contenu, je t’explique pourquoi en dessous.” Laure – Critique de cinéma (de bouquins à ses heures perdues 😉)

Des termes “obscures”

Si tu es familière de la méditation et du yoga, tu vas te sentir entre ces pages comme un poisson dans l’eau. Si comme moi, tu découvres le développement personnel et si pour toi le yoga se limite à la posture du soleil levant avant la gym, tu risques d’être un peu déroutée.

Dès le début, l’auteure utilise le terme de “l’Univers qui nous parle”, et de “ l’énergie, nous sommes énergie, l’argent est énergie, les émotions sont énergie”.  Cela dit, on nous explique juste après que le terme « Univers » peut être remplacé par “le Destin” ou “Dieu” selon les croyances où convictions de chacun.

Photo by Eli DeFaria on Unsplash

Au cour de la lecture, certaines phrases sont un peu compliquées à comprendre du premier coup. J’ai dû m’y reprendre à deux fois pour être sûre d’avoir tout saisit comme il faut. Par exemple : “ De mon point de vue, toute démarche intérieure doit reposer sur un cheminement de Conscience qui est un flux d’énergie”. Ok c’est compréhensible, mais si toutes les phrases du livre sont pareilles, tu avoueras que ça fatigue vite les neurones.

Certains conseils sont difficiles à appréhender. Ils semblent un peu trop “simplistes” au niveau de l’explication. L’auteure aborde notamment la notion d’abondance ou de manque (de richesse et de pauvreté) dans différents aspects de la vie. Du style : “si vous n’avez pas assez d’argent à votre goût, c’est que vous êtes dans un rapport de manque avec l’argent ». Ce à quoi j’ai eu envie de répondre “Ben non, c’est que concrètement mes fins de mois sont galères, d’un point de vue pratique, c’est tout”. A mon sens, ces chapitres gagneraient en clarté, s’ils étaient expliqués autrement.

Photo by Thomas Malama on Unsplash

Certaines appellations m’ont dérangées un peu également, l’auteure parle de “ne pas nager à contre courant de l’énergie”. Personnellement, je connaissais déjà ce concept comme étant “les croyance limitantes”, et j’avoue que je préfère ce terme. L’idée étant un peu la même, ne pas se faire obstacle tout seul.

Pour prendre un autre exemple, lorsqu’on nous explique qu’il est “primordial de s’aligner avec soi même”. Sur le coup, j’ai froncé les sourcils pendant tout un chapitre. Avant d’arriver à la partie où l’on nous explique ce que ça veut dire. En clair, c’est être à l’écoute de ses émotions, de son corps ( de ses limites physiques), de ses envies. Il aurait mieux valut le décrire avant. Du coup, je pense que certains chapitres sont mal agencés dans le livre.

C’est un livre pour les personnes qui sont déjà très intéressées par la spiritualité, pas pour les novices du sujet comme moi. 

J’avoue être dans un rapport plus “terre à terre ». Je considère le développement personnel plus comme un travail thérapeutique, voire limite médical. La spiritualité n’est pas vraiment dans mes habitudes. Je ne demande qu’à découvrir, mais j’avoue qu’à mon niveau de connaissance en la matière, les formules employées me laissent perplexe. C’est un livre pour les personnes qui sont déjà très intéressées par la spiritualité, pas pour les novices du sujet comme moi. 

Une recette “simple” de la réussite

L’auteure fait, avant toute chose, la distinction entre « réussir dans la vie » et « réussir sa vie ». Pour se faire, elle propose de se livrer à pas mal de réflexion sur les sujets suivants : savoir ce que l’on veut, pourquoi ne l’a t-on pas déjà ? Est ce que c’est si important pour nous, auquel cas on aurait déjà bûcher pour l’avoir ? Qu’est-ce que c’est que la réussite ? Peut-être avons nous déjà la vie dont nous avons rêvé, car elle résulte malgré tout de nos choix.

Laurence Luyé-Tanet aborde aussi le concept très actuel du “lâcher prise”. Ne pas chercher à tout contrôler, et ne contrôler que son rapport personnel aux évènements. Elle parle également de l’importance de se donner des priorités, pour ne pas s‘éparpiller quand on veut atteindre un objectif. Des idées très simples et utiles quand on démarre un projet.

Photo by Arkady Lifshits on Unsplash

S’y j’en crois des copines adeptes du sujet, se sont des concepts déjà vu dans beaucoup d’ouvrages de développement personnel. Ils sont assez basiques, non pas dans le sens de simples, mais fondamentaux. L’auteure connait son sujet et son univers, elle donne d’ailleurs des conseils en tant professionnelle, et même des exercices pratiques en fin de livre.

Cependant ,la formulation de ses thèmes ne m’a pas tellement parlé. Les idées sont positives et utiles, mais la façon dont elle les aborde m’a laissé une impression de conseils assez pré-conçus. Ils peuvent s’avérer constructifs en cas de “crise”, une sorte de “To do list” pour se recentrer. Mais rien de très novateur à mon niveau ou de très épanouissant spirituellement.

Photo by Glenn Carstens-Peters on Unsplash

Et donc ? Mon avis est mitigé

J’adhère aux idées et conseils donnés de cet ouvrage. C’est la façon dont ils sont amenés qui me fait des rides sur le front. Je dirais qu’il ne faut pas commencer par ce livre si on démarre un travail sur soi et qu’on est une néophyte comme moi-même. Des connaissances dans l’étude de la spiritualité seront un gros plus pour l’apprécier .

Les thèmes abordés sont sans doute plus parlants, si on est yogi ou familiers de l’univers de la méditation. Je vais continuer mon exploration du sujet, peut-être qu’avec plus de bagages dans ce domaine, je vais relire ce livre avec plaisir ou peut-être resterai-je résolument plus cartésienne. As tu lu ce livre ? Qu’en penses-tu?

Le développement personnel t’est-il familier ? As-tu des ouvrages plus “ludiques” ou plus tournés vers le “sens pratique” à nous recommander ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s