« Je ne veux pas d’enfants et je me porte bien merci »


Photo by Brooke Cagle on Unsplash

Grâce aux moyens de contraceptions, la femme peut choisir si elle désir (ou pas) d’enfanter. Si hier une majorité de femmes ne s’imaginaient pas sans enfants, aujourd’hui de plus en plus de femmes refusent la maternité. Parce que féminité ne rime pas forcément avec maternité et que le désir d’enfant ne s’applique pas à toutes, Laury a eu envie de prendre la parole pour expliquer son choix de ne pas être mère. Un choix réfléchi et assumé. Voici ses raisons…

Ce que je vais expliquer est ma vision des choses. Chaque personne est différente, chaque ressenti est différent… Cela fait très (très) longtemps que je ne veux pas d’enfant (pourtant je n’ai que 29 ans). Je pense que c’est inscrit en moi depuis toujours. Nous sommes dans une société moderne où la femme n’est plus « un nid à féconder » (quoique vu les médias on pourrait se poser la question). Nos grands-mères tombaient enceintes souvent et n’avaient pas le choix. Aujourd’hui, nous avons le choix. Avoir un enfant doit être un choix réfléchi, très réfléchi. Il ne s’agit pas de faire un enfant pour faire comme tout le monde. Parce que la société nous renvoie cette image de la femme. Parce qu’il y a une forme de pression sociale. Parce qu’on n’a pas réussi sa vie de femme tant qu’on a pas enfanté… Bref j’en passe.

Faire un enfant ne doit pas servir à combler un vide dans notre vie. Les femmes qui disent « mes enfants, c’est ce que j’ai fait de mieux dans ma vie », ça me choque. N’existes-tu donc pas en tant que femme ? Comme individu, épanoui dans son travail, avec son mari, ses amis ? Lorsqu’on a un désir d’enfant, je pense qu’on devrait dire « je désire être parent » et non « je veux un enfant ». La nuance révèle tout le problème de ceux qui « veulent » des enfants. On veut une maison, une voiture, on veut un objet, mais pas « on veut un enfant ».

Photo by Rachael Crowe on Unsplash

Être parent, c’est faire un choix pour un individu qui n’a rien demandé. Que vais-je lui offrir ? Quelles conséquences de l’élever dans ce monde ? (Surpopulation, pollution, chômage, pauvreté, extinction des animaux, des forêts, hyper-sexualisation des enfants, inégalités sociales, perturbateurs endocriniens 😊 baisse de QI, de fertilité etc). Un autre argument est aussi le fait qu’aujourd’hui on veut tout. On veut garder notre liberté (chouilles entre potes, voyages, etc) et en même temps avoir des enfants (concessions, responsabilités…). Être parent c’est avoir le sens des priorités. Nos parents savaient bien ça, ils pensaient d’abord à nous, voire qu’à nous, et ils ont fait de nous des individus polis, respectueux, responsables et réfléchis. Les enfants d’aujourd’hui élevés par des parents qui veulent être parents sans en avoir les contraintes. Ils en font des enfants livrés à eux même, égoïstes, auto centrés, mal polis, accros aux écrans, déconnectés de la réalité… Sans parler que l’on pense élever nos enfants et contrôler leurs environnements, mais c’est faux. Quand tu pars bosser toute la journée, ton enfant grandit à l’école, en garderie. Tu ne sais pas à l’avance si il aura de bonnes fréquentations ou pas. Une vie peut être chamboulée par une seule rencontre…

Photo by Megan Soule on Unsplash

J’aime avoir le contrôle de ma vie et savoir que, potentiellement, il peut tomber sur de mauvaises personnes, ça m’angoisse. Lorsque je dis que je ne veux pas d’enfant, j’entends souvent « tu verras, tu changeras d’avis », « plus tard tu verras » « c’est impossible ». La femme est-elle forcément destinée à avoir des enfants ? Il n’y a pas d’autres possibilités ? C’est écrit ? Ou bien on me regarde avec cet air qui vous fait comprendre que vous êtes une égoïste. En quoi ne pas vouloir d’enfant est-il plus égoïste que d’en avoir dans un monde où rien ne va ? Je trouve ça plutôt responsable de ma part d’assumer ce choix plutôt que d’être une mère bancale. C’est ainsi, je n’en veux pas.

Photo by averie woodard on Unsplash

Je suis très épanoui dans ma vie actuelle. Mon travail me plaît, j’ai un chéri qui m’aime et que j’aime. Notre « bébé » c’est notre amour et c’est déjà beaucoup de l’entretenir pour qu’il ne meurt pas derrière la routine. J’aime notre vie telle qu’elle est. Je veux continuer à faire des grâces matinées, des week-ends improvisés, changer de job si j’en ai envie, garder mon indépendance, vivre d’aventures et d’imprévus. Et je ne vais pas faire payer le prix de cette liberté à un potentiel enfant. Cette idée me plaît : juste nous deux jusqu’à la fin.

Photo by Timothy Kolczak on Unsplash

Le dernier argument est peut être superficiel, mais c’est la transformation du corps. Soyons lucides, à part s’appeler Victoria Beckham et d’avoir un coach privé, on ne récupère jamais le corps que l’on avait avant. L’idée d’avoir un corps étranger en moi et de vivre avec des kilos en trop me bloque. Des gens sont fait pour en avoir et d’autres pas, ce n’est pas une fatalité. Mais il existe un gros tabous sur ce sujet. Dans les magazines, ont met en avant Angelina Jolie avec ces 10 enfants, mais on ne parle jamais de Valérie Remercier, Catherine Deneuve.. qui n’ont jamais voulu d’enfants. Je trouve la société cruelle avec les femmes. Merci d’avoir pris le temps de me lire.

Laury

Que penses-tu du point de vue de Laury ? Réagis à ce témoignage en laissant un commentaire.
Si toi aussi tu as envie de donner ton avis sur un sujet qui te tiens à coeur, écris-nous à contact@lespulpeuses.com. Nous publierons ton témoignage dans Pulpeuses Stories.

There are 14 comments

  1. stefy

    Je suis également une de ces jeunes femmes qui n’a pas de désir d’enfant, je trouve ça curieux quand la plupart des femmes ont un désir viscéral de procréer , ce qui me dépasse totalement je me trouve bien spéciale du coup^^! mais je n’y peux rien.. mes tripes ne sont pas du tout tournées vers ce désir là. Il faut dire que nous sommes de plus en plus nombreuses et je pense que cela n’est pas un hasard.. cest peut être même « voulu » quand on voit l’état actuel du monde, des mentalités.. autant ralentir la cadence avant la catastrophe. Bien à vous =)

    Aimé par 1 personne

  2. uneviedecoquinou

    Et coucou!! Je pense que tu as raison, tu n’as pas à te forcer au contraire je trouve ta réaction honnête et réfléchi, sincère et responsable! Ce n’est pas obligation d’enfanté donc si tu n’en veux pas, ne force rien. La Vie est faite de pleins de choses…moi j’aime mon fils et il est voulu à 1 million de % mais j’ai aussi ma personne à moi à m’occuper et je m’écoute et prend soin de moi. À très vite

    J'aime

  3. felicieblhake

    Merci pour cet article, je pense qu’on est beaucoup à penser pareil en fait, mais comme tu le dis Laury, ça reste un sujet tabou, en tant que femme on a limite pas le droit de dire « non je ne veux pas d’enfant ».
    j’ai 30 ans, mon chéri bientôt 33 et le « désir » d’enfants ne se fait pas sentir, et quand je dis autour de moi que pour  » l’instant  » je n’en veux pas (peut être que ça changera, ou pas) on me répond systématiquement « fais attention tu as 30 ans quand même, tu as encore limite 5ans devant toi » ok donc déjà je suis vieille prends toi ça dans les dents 🙂 et puis si j’en ai pas, et bien, je pense que ma vie de femme n’en sera pas plus vide de sens. Puis une qui m’a profondément choquée, une vieille connaissance de ma mère que nous avions rencontrées dans la rue, qui à demandé à ma mère si elle était grand mère (ma mère ne me met aucunement la pression sur ce sujet et pense que de nos jours, il faut VRAIMENT bien réfléchir avant de devenir parent) ma petite maman répond donc que non, cette femme (que personnellement je ne connaissais pas) me regarde et me dis  » ah ça c’est pas bien!° » vous savez ce moment où on est tellement soufflée qu’on ne sait pas quoi répondre, et bien là c’était ça. Visiblement il faudrait aussi que je fasse un enfant pour assouvir le désir de mes parents d’être grands parents.
    Pour l’instant mon bébé c’est mon entreprise, que j’essaie tant bien que mal d’éléver chaque jour, et j’ai aussi envie de garder mes grasses mat’ le week end et tout les avantages qu’il y a à ne pas être parents. Bref, Notre société à encore un gros progrès à faire à ce niveau et non, nous ne sommes pas seules, nous femmes sans horloge biologique 😉

    Aimé par 1 personne

  4. dondeynelaura@gmail.com

    Je me pose tellement de questions sur ce sujet!!! Je partage tes idées et j’en ai même à rajouter sur cette liste qui peut être si longue…
    Biz
    laura

    J'aime

  5. gloupsycherie

    Merci merci merci je me sens moins seule et ça fait du bien. J’ai la quarantaine passée et combien de fois ais-je entendu « dépêche toi ton horloge biologique tourne » et autres conseils à la C**.
    J’avais préparer un article sur ce sujet « sensible » et je ne l’ai jamais posté, peut être qu’un jour j’oserais…..
    Bonne journée.
    Estelle

    J'aime

  6. Le Roy Dit Nous Voulons

    Ohlala mais j’aurais tellement pu écrire cet article…
    Je suis aussi dans ce cas là. Aucun désir d’enfant. Pleinement assumé. Comme tu le dis dans ton témoignage la réponse habituelle quand on dit cela aux gens :  » tu changeras d’avis. Tu verras en vieillissant. Les hormones ton l’horloge interne feront leur travail « … (je l’adore celle-là quand on me parle de mon corps comme si les gens le connaissaient ! ).
    Le mieux ? Lorsque j’ai eu droit à :  » On ne devient une femme que lorsque l’on a des enfants ! « . Remarque qui ne m’a pas plu et je l’ai bien fait sentir à la personne qui me l’a sortie ! Ma réponse l’a calmée !
    Et tu le dis aussi, on utilise le verbe vouloir. Comme pour une maison, une voiture, un objet convoité… Vouloir un enfant est un désir profondément égoïste :  » Je VEUX un enfant ! « . Sauf que ce sont nous, childfree qui sommes traité.e.s d’égoïstes. Laissez moi rire.
    Bien que des hommes sont aussi childfree assumés, la société blâme surtout les femmes sans enfants. Évidemment vu que  » le rôle de la femme est d’avoir et d’élever des enfants « . Reproduction obligatoire. Utérus sur pattes en gros. Et ça m’agace bon sang.
    Sur ce je vais m’arrêter là mais je pourrais écrire et parler des heures sur ce sujet. J’hésite depuis plusieurs mois à évoquer le sujet sur mon blog en plus.

    Aimé par 2 people

  7. Sabrina Marnet letellier

    Je suis tout à fait d’accord ! Toutes les raisons pour lesquelles je ne veux pas d’enfant ont été très bien exposées ici! Oui j’ai envie de profiter à fond de ma vie de couple, de ne pas vivre à travers mon gamin ou pour mon gamin. Et ma vie professionnelle est encore tellement compliquée, je préfère déjà finaliser cet aspect avant de mettre une nouvelle inconnue dans cet équation. Oui j’ai 37 ans et je sais que mon horloge interne va bientôt me dire qu’il est trop tard. ..mais tant pis. Pour l’instant j’ai d’autres priorités et pas d’envie ou de sensation de manque, na!

    Aimé par 3 people

  8. Laury

    Merci Ana et Jess!!! Je me sens moins seule! 🙂 comment cela se passe t-il avec vos proches notamment vos parents ? Ma mère ne comprend pas mon choix. ..

    J'aime

  9. anaverbaniablog

    Je suis dans le même cas que Laury. J’ai 30 ans, et je ne souhaite pas avoir d’enfant. Je ne dis pas que je ne changerai d’avis, mais là dans l’immédiat, cela ne me titille pas du tout. Je trouve lassant de devoir justifier, et d’entendre « oh, tu changeras d’avis ! ». J’évite les conversations sur le sujet, car elles n’ont pas lieu d’être. Cela me regarde, et regarde mon compagnon, mais pas ma voisine, mes amis, mon boulanger. 🙂

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s