La Crépue : pas qu’une histoire de cheveux


lacrepue_bwetSi pour certaines, les cheveux crépus et frisés sont un mystère, pour d’autres c’est carrément un sujet tabou. Heureusement, une comédienne a décidé de lever le voile du secret. Ngo a créé une websérie dans laquelle le personnage principal (alias La Crépue) représente toutes les femmes (quelles soient crépues ou pas). En suivant ses aventures, elle aborde avec ironie et beaucoup d’auto-dérision, des sujets qui nous touchent toutes : l’acceptation de soi, l’identité, l’affirmation et l’intimité. Rencontre avec une crépue des temps modernes.

stephanie-jean-marie-portrait-noir-et-blanc« Ngo est auteure et comédienne depuis bientôt 4 ans. Elle a joué son premier spectacle « Enterrement de vie de jeune fille » à Paris, en région parisienne et à Avignon. Elle a aussi fait pas mal de plateaux d’humour (Point Virgule, Chinchman, So Gymnase, Trévise, …). Mais c’est sur le net que cette humoriste s’est fait remarqué du grand public, avec sa parodie hilarante de BEAT IT (de M.J.) dans lequel elle chante son amour pour ses cheveux, son identité, sa féminité. Lorsque j’ai vu sa vidéo, j’ai tout de suite voulu l’interroger et comprendre ses intentions. On sent la volonté de dénoncer un problème de société, en ajoutant une bonne dose d’auto-dérision. Un mix parfait qui fait de ces vidéos des petits bijoux » – Steph, fondatrice du magazine Les Pulpeuses

Les Pulpeuses : Les internautes te connaissent sous le nom de « La Crépue » avec notamment ta parodie de « Beat it ». Tu y parles de tes cheveux afro et de tes difficultés à les coiffer. Comment t’es venue l’idée ? Et quel est l’objectif ?

Ngo : Pour mon nouveau spectacle, je voulais créer un personnage qui soit à la fois « grand public » et identifiant, valorisant et drôle pour les femmes noires. Je voulais aussi que ce personnage soit porteur d’une vérité, autant à l’image, que dans son message. J’ai longtemps cherché le bon angle, jusqu’à ce que le thème du cheveu crépu m’apparaisse comme une évidence. Il touche autant à l’intime qu’au collectif, et il a un fort potentiel comique. En parallèle de l’écriture de mon spectacle, j’ai donc décidé de créer une web série, « La Crépue », et pour la lancer, j’ai créé cette parodie de « Beat it » : « Frisée ».

lacrepuebisou

Pourquoi choisir ce chanteur et cette chanson ? Est-ce parce que MJ n’assumait pas ses origines ?

Ngo : J’ai choisi Michael Jackson, parce que c’est mon chanteur préféré. J’ai choisi « Beat it », parce que c’est une chanson qui parle de combat et de force et qu’elle se prêtait extrêmement bien à mon propos. Oui, on peut voir une certaine ironie dans le choix du chanteur, mais ce n’est vraiment pas le cas ! Cette parodie est un message d’amour de soi et je la dédie à toutes (tous) les frisées (frisés) de la planète, MJ compris. Je ne souhaite juger personne. Je veux faire rire les gens (tous les gens) et leur donner de la force en partageant mes histoires.

Chez les femmes, le cheveu est vu comme quelque chose de sacré. Est-ce que tu avais envie de désacraliser le sujet avec cette vidéo ?

Ngo : Sacré je ne sais pas, mais tabou certainement. C’est clair que j’avais envie de briser un tabou, de dire un non dit sur le cheveu crépu, de façon inédite. Je l’ai fait en parlant de mon intimité et de mon histoire personnelle et donc je ne me suis pas gênée pour tout déballer !

ngo_lacrepue1

Quel est ton avis sur la beauté des femmes dans notre société actuelle ?

Ngo : Trop de diktats : jeunesse et maigreur. Trop peu de « diversité » dans les modèles. De manière générale, pour moi la beauté est tout autant diverse que l’humanité. Après, dans ma relation à l’autre, la beauté, pour moi, c’est avant tout l’élégance du cœur.

Selon toi, comment aider les femmes d’aujourd’hui à être en paix avec elles-mêmes, avec leurs corps et leur apparence ?

Ngo : C’est sûr que si toutes les beautés étaient représentées, si la femme n’était pas considérée comme un objet, qui plus est avec une date limite de consommation, alors il y aurait beaucoup moins de femmes complexées. Après quand on parle de mal être, je pense que c’est plus profond et complexe que ça : l’individu, son histoire personnelle, le contexte social… Pour être en paix avec soi même, il faut trouver sa place parmi les autres, aller là où on vous aime… bref aimer et être aimé ! Tout un programme.lacrepue_t1

Est-ce que tu aimes la femme que tu es physiquement ? T’es-tu affranchi des codes de beauté qu’on nous inflige ?

Ngo : Je ne suis pas « affranchie » de tous les codes de beauté qu’on inflige aux femmes : je trouve toujours que j’ai deux trois kilos en trop, je m’épile, j’ai des petits complexes à la con du style « j’voudrais affiner mes cuisses », « j’ai des cernes », bla bla bla… mais après je ne changerai ma tête pour rien au monde : j’aime mes cheveux, ma bouche, mon nez et la couleur de ma peau (j’adore bronzer). Mes parents m’ont transmis cette fierté là.

Quelles sont les femmes qui t’ont inspiré dans ta vie (connues ou pas) ?

Ngo : Ma mère, Michelle Obama,  Françoise Sagan, Chimamanda Ngozi Adichie, Virginie Despentes, Issa Rae, Michaela Coel… Et toutes les grandes chanteuses de jazz et de soul

logo-851x479-arabesques

Retrouve NGO et son personnage sur Facebook et sur Youtube !

There is one comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s