Aujourd’hui, j’ai décidé d’arrêter d’être insatisfaite


Aujourd'hui, j'ai décidé d'arrêter d'être insatisfaiteIl y a des jours (voire des mois ou des années), que tu ne te trouves « pas assez ». Tu ne prends pas la mesure de tout ce que tu entreprends dans ta vie, à chaque seconde. Et puis, il y a cette fameuse expression : « Tout serait tellement mieux si… ». C’est ce qu’on appelle de l’insatisfaction chronique et beaucoup d’entre nous en sont victimes. Elle engendre de la frustration, elle nous empêche d’être fière de nous, elle déteint même sur notre vie relationnelle. Comment s’en débarrasser ? Notre thérapeute Audrey a trouvé une solution tout simple et si efficace… 

audrey descamps thérapeuteEs-tu de celles qui s’entendent dire « t’es jamais satisfaite !! » d’un ton exaspéré ou fatigué ? Pourtant tu fais tellement d’effort pour que tout aille bien, que les gens soient contents… Tu sais repérer le petit point qui pourrait être amélioré « pour la prochaine fois », « pour que soit vraiment parfait », « parce que c’est normal de faire tout ça et d’ailleurs ça aurait pu être mieux » ! Alors, y aurait-il un peu de vrai dans ce jugement « tu es insatisfaite » ? Essayons d’y voir plus clair » – Audrey 

Célébrer qui je suis, tout simplement

La satisfaction est liée à la joie, à la célébration. Fêter, se réjouir de qui tu es déjà sans rien faire. Se réjouir de tout ce que tu accomplis avec talent. Si tu viens de penser, « Mouais, tu parles, j’ai pas de talent particulier moi… » je t’arrête tout de suite.

Tout le monde ne sait pas chanter, faire sa déclaration d’impôt calmement, parler couramment une langue étrangère, obtenir le concours d’orthophoniste, faire des bébés, danser le tango, fabriquer des bougies maison, courir 10 km, créer une entreprise, envoyer des cartes d’anniversaire (à la bonne date !), consoler ses copines, organiser des mariages, faire un smoky-eyes, organiser des vacances… Toutes ces choses que tu pourrais avoir tendance à qualifié de « normales », sont en réalité exceptionnelles !

Sauf qu’à grand coup de « attention de ne pas prendre le melon » ou « ça va ? Tu n’as pas les chevilles qui gonflent ?! », sous pretexte de cultiver la modestie (vieux reste du péché d’orgueil), ton entourage t’a fait croire que tout ce que tu accomplis est normal, voire banal. « Ben oui ! puisque tout le monde fait ! ». Et puis quand on rajoute « Ne te repose pas sur tes lauriers », alors bienvenue dans le monde de l’insatisfaction chronique !girl-872149_1280

J’ai le droit de me valoriser et de me réjouir de mes réussites

Dans cette expression, on parle des lauriers des vainqueurs des jeux olympiques. Avoir les lauriers, c’est avoir réussi ! Etre fière, avoir les honneurs… Et c’est trop bon ! Quand tu as gagné, quand tu as repoussé tes limites, c’est gratifiant, jouissif ! Quand tu as eu les lauriers, ça te donne l’énergie de recommencer pour de nouveau sentir cette joie, cette satisfaction. Donc, rien n’est plus faux que cette phrase « Ne te repose pas sur tes lauriers ». Comme si se réjouir, c’était se contenter. « Tu as fait ça , c’est bien mais ne reste pas sur cette victoire. Il faut que tu te remettes au travail ».  Plus tu as de succès,  plus tu as envie d’en avoir ! La joie est une émotion qui donne de la motivation. Plus on réussit, plus on est motivée. Pour peu qu’on te laisser exprimer ta joie, ou encore mieux qu’on la partage avec toi !

Donc, pour lutter contre l’insatisfaction chronique, il est important de célébrer, de fêter et de mettre à l’honneur qui tu es et ce que tu fais. Et si aujourd’hui, tu te contentais d’être pleine de joie ? Car n’oublie pas : tu es unique ! Rien que ça, c’est l’occasion de se réjouir 🙂



Pour en savoir plus sur Audrey

audrey descamps thérapeuteDécouvre sa bio dans la rubrique « Nos chroniqueurs »

Visite son site web pour approfondir certains sujets ou pour prendre rendez-vous via sa page Facebook.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s