Les énergies urbaines de YELLOWKORNER au festival d’Arles


©JorgDickmann-AkihabaraI

©JorgDickmann-AkihabaraI

Dans sa nouvelle chronique, notre passionnée d’art Laurie, te propose de partir à la découverte de la photographie autour de la future exposition « Energies Urbaines » dans les galeries YELLOWKORNER…

Laurie Couratier« Aujourd’hui j’ai envie de te parler à nouveau de YellowKorner, maison d’édition française de photographies d’art très active qui fête cette année ses 10 ans. Elle est le partenaire du Festival d’Arles et proposera une exposition passionnante autour de la photographie urbaine. » – Laurie

YellowKorner partenaire des Rencontres de la Photographie d’Arles

Née de la passion de ses fondateurs pour la photographie, la maison d’édition a pour vocation de mettre cet art contemporain à la portée du plus grand nombre. Depuis 2006, grâce à son réseau de galeries d’art, elle n’a cessé de révéler de nouveaux talents et de donner à de jeunes photographes une visibilité en France comme à l’international. Une démarche en parfaite harmonie avec l’esprit du Festival International de la Photographie à Arles, dont YellowKorner est partenaire pour la seconde année consécutive.rencontre de la photographie arles 2016

Les Rencontres de la Photographie d’Arles représentent un rendez-vous international et incontournable de la photographie et se dérouleront cette année du 4 juillet au 25 septembre 2016 au cœur du prestigieux patrimoine historique de la ville.

La photographie urbaine à l’honneur 

En 2016, la photographie urbaine fait partie des thèmes mis à l’honneur par le festival. YellowKorner célèbre Arles dans son réseau de 90 galeries partout dans le monde en réunissant des artistes autour de l’exposition « Energies Urbaines ». Cinq photographes qui présentent en exclusivité leurs nouvelles photographies en éditions limitées :

  • Durant ses errances nocturnes, Masashi Wakui capture Tokyo à la lumière des lanternes de papier.
  • Jörg Dickmann dresse un portrait des impressionnantes villes de Hong Kong et de Shanghai sous les feux de leurs néons publicitaires.
  • Vincent Garnier immortalise, quant à lui, le mythique Chicago Theater construit en 1921, qui fut le lieu de représentation du musicien Franck Sinatra.
  • Julien Talbot et Franck Bohbot font la part belle aux lumières et couleurs qui animent les rues de New York après la tombée de la nuit, au travers des éclairages de devantures d’épiceries et de restaurants typiques de la mégalopole.

Exposition éphémère dans toutes les galeries YellowKorner
Du 4 juillet au 17 août 2016



Pour en savoir plus sur Laurie
Laurie CouratierDécouvre sa bio
Visite son blog

There is one comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s