#LaureAuCiné te recommande Truth


truth film

Investigation, frissons, suspens et faits réels… c’est ce que te promet Laure qui a vu Truth. Un film qui revient sur un scandale américain bien comme on aime !

laure lecompte cinema« Salut toi! Si comme moi tu as envie d’autre chose que les énièmes « suites » de succès des années 90 (batman) ou de super héros en collants virtuels (superman), plonge dans le tourbillon du journalisme d’investigation avec un film percutant: Truth, le prix de la vérité. » – Laure

Au début, j’avoue ne pas avoir été convaincue par l’affiche. Robert Redford (même si ça fait plaisir de le retrouver) et Cate Blanchett en gros plan avec un drapeau américain qui flotte au fond : hyper cliché ! On pourrait se dire « houla ! Encore un film ricain bien patriotique ».

Et puis j’ai vu la bande annonce… Bien loin d’être patriotique, le film dénonce d’abord un sujet hyper chaud : le président Bush, à l’aube des élections de 2004 a t-il déserté son poste de pilote à l’époque de son service militaire ? Deuxième sujet vraiment brûlant pour les US : le fonctionnement dur, parfois cruel du journalisme d’investigation et de l’impact des médias. L’équipe de journalistes est accusée d’avoir produit de faux documents et de ne pas avoir vérifié ses dires avant de les avoir publié.

Aux premières minutes, le film fait penser au récent chouchou des Oscars : Spotlight. Avec l’équipe, on suit toutes les ficelles de la création d’un reportage. On prend également le temps de s’attacher aux différents personnages très complices et parfois drôles. Puis, on bascule dans un cauchemar médiatique. Sous la pression de la maison blanche, les témoins et experts se rétractent laissant les journalistes seuls coupables de calomnie. La situation se retourne entièrement contre eux.

On assiste à leur pugilat (de réputation tout au moins). Les personnages les plus forts craquent, montrent leurs faiblesses et le costume des journalistes hyper professionnels laisse la place à des visages plus humains et fragiles.

Truth-Film3

J’ai surtout apprécié le Montage très efficace (pas de scènes “parasites”) qui fait ressortir l’urgence et la pression subie par l’équipe qui n’a que 5 jours pour sortir son reportage explosif. Dans la seconde partie du film, l’enchaînement des sanctions sans temps mort nous touche aussi violemment que pour les premiers intéressés.

Le film n’a rien d’un « feel good movie ». Il raconte des faits réels et des sanctions réelles retransmises fidèlement, sans aller jusqu’au pathos non plus (genre quelle tragédie les pauvres maleureux!). Les personnages vivent des moments difficiles mais restent fiers malgré tout.

4

Si le film cherche avant tout à démontrer quelque chose à mon sens, ce n’est pas qu’il a des gentils journalistes et des méchants politiciens. C’est surtout que ce qui a intéressé le public à l’époque n’était pas tant le sujet initial, mais le vice de procédure et le scandale autour de l’équipe des journalistes. On comprend aussi qu’il est plus facile de critiquer un sujet crée par d’autres et de rebondir dessus, que d’essayer d’en créer un soit même. Une belle leçon, et un film poignant, laisse toi tenter ! Va jouer les reporters toi aussi!



Pour en savoir plus sur Laure

laure lecompte cinemaLaure est critique cinéma pour Les Pulpeuses Magazine. Avec son oeil de faucon et sa plume acerbe, elle te donne son avis sur les dernières sorties ciné du moment.

Découvre sa bio

 Relis ses chroniques #LaureAuCine
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s