♥En 2016, redéfinis la nouvelle toi !♥


Avant d’être une femme sans complexes, une conseillère en image accomplie et une formidable chroniqueuse pour Les Pulpeuses, Marjolaine a longtemps été gênée par son apparence physique. Elle partage avec toi, le parcours qui l’a menée a être la femme assumée d’aujourd’hui… Pour que toi aussi, tu portes un regard bienveillant et positif sur toi. Bonne lecture 🙂

marjolaine seminor2016 est là ! Le mois de janvier et ses fameuses résolutions… Je ne suis pas une férue de résolutions car elles sont que très rarement tenues. Mais j’aime l’idée que l’on débute une nouvelle saison, synonyme de nouvelle page pour le nouveau livre de sa vie, écrire une nouvelle histoire. Et si, cette année, Miss Pulpeuse, tu choisissais de redéfinir les contours de ce personnage principal et de penser une nouvelle trajectoire pour l’héroïne que tu es ? Marre de subir tes complexes, de te sous-estimer constamment, de vivre ta vie en demi-teinte ? Alors je pose la question, Miss Pulpeuse, qui veux-tu être, cette année ?

Mon histoire de pulpeuse

Sans prétention aucune, je me propose de t’aider à répondre à cette question. L’occasion pour moi aussi de partager avec toi une partie de mon histoire. Oui, effectivement, aujourd’hui, je suis conseillère en image. J’aide toutes les personnes qui me contactent, à reconnecter avec un niveau d’estime de soi bien plus élevé, à apprendre à se connaitre, maitriser leurs atouts, les mettre en valeur, gagner en assurance et vivre une vie libérée des complexes.

Une telle mission sous-entend que, d’un point de vue personnel, tous ces sujets soient parfaitement maitrisés. Si aujourd’hui, je suis une femme ronde sûre d’elle et de son capital beauté, ça n’a pas toujours été le cas.

Pour comprendre l’aujourd’hui, il faut que je parle d’hier. Remontons à 2003… Je te présente la moi de 2003 et 2008.

« je-me-fonds-dans-le-décor »

Cols roulés, pantalons à pinces, recouverte de pieds en cape, quasiment jamais de robe ou jupe, maitrisant toutes les nuances de gris et de noir. L’uniforme « je-me-fonds-dans-le-décor ». Ça ne se voit pas du tout sur ces photos mais j’aimais le shopping, vraiment beaucoup. Je pesais moins lourd qu’aujourd’hui, j’étais bien plus jeune et pourtant j’étais bien moins heureuse. Je me cachais derrière des vêtements sombres et d’un classicisme effarant. Pas très à l’aise devant l’objectif, c’est à peine si je me reconnais, ça ne ressemble tellement plus à celle que je suis aujourd’hui. Où est cette femme pétillante et respirant la joie de vivre ?

Deux mots : acceptation et valorisation

Plusieurs évènements majeurs m’ont aidé dans mon travail d’acceptation de soi et de valorisation de mon estime. Je ne dis pas que, pour toi aussi, ce sera le même parcours mais j’espère sincèrement qu’en le partageant tu pourras y piocher deux ou trois idées qui t’aideront à trouver ton chemin d’acceptation :

  • Mon blog fringhalles.com, mon chouchou, mon exutoire. Né en juin 2009, il est mon premier bébé, celui qui m’a aidé à appréhender et à aimer mon image. Il m’a également appris à dépasser mes limites, à oser plus.
  • Ma formation en conseil en image auprès du GRETA de la création, du design et des métiers d’arts, une révélation. C’est grâce à elle que je partage ces articles avec toi, et que j’exerce ma passion au quotidien. Cette formation a vraiment été la bonne chose au bon moment avec les bonnes personnes. Et m-et-vous.fr, mon deuxième bébé est né et me comble.

Ma révolution personnelle a aussi été d’adopter une nouvelle façon de penser qui comprend deux bases principales :

  • Comprendre que le travail d’acceptation, le fait de s’assumer, est un processus. Cela ne vient pas tout de suite, et surtout, cela ne vient pas tout seul. Pour preuve, mon blog a débuté par une timide photo mal assurée.

    Crédit photo : MetVous - Fringhalles

    Crédit photo : MetVous – Fringhalles

  • Comprendre que pour M’ACCEPTER, il me faut REFUSER…
    • Ce que la société pense de moi,
    • Ce que les magazines disent de moi en me niant quasi constamment,
    • Ce que mes collègues pensent de moi,
    • Ce que mes pensées négatives disent de moi,
    • Ce que le siège trop serré dans le bus ou dans l’avion dit de la largeur de mon popotin,
    • Ce que les magasins de vêtements dont la taille maximum est le 42 disent de mon 48 ou 54,
    • que les points précédents m’empêchent de m’occuper correctement de moi….
Pour M’ACCEPTER, il me faut aussi DETERMINER…
  • De me placer dans la perspective positive de toute situation,
  • De ne plus me nier,
  • Qu’au-delà de mon poids, je gagne à être connue, je suis intéressante, compétente…
  • Que j’ai beaucoup de valeur et que, de ce fait, je mérite le meilleur dans tous les domaines,
  • De m’occuper de moi, de mon corps en lui faisant du bien et en le mettant en valeur.
  • etc, etc…

A toi maintenant de TE définir positivement. C’est un processus parfois long, parfois douloureux mais quoiqu’il en soit c’est un processus VITAL. Vide ta mémoire et reprogramme-toi pour le meilleur de toi-même ! Ecris la première page de 2016 avec, aux manettes, la nouvelle toi !



marjolaine seminorPour en savoir plus sur Marjolaine

Découvres sa bio dans la rubrique Nos chroniqueurs

Visite son blog Fringhalles.com

Visite son site m-et-vous.fr

There are 3 comments

    1. Les Pulpeuses

      Merci Isateuf ! As-tu lu nos autres articles sur l’estime de soi ? Rendez-vous dans le menu Bien-être et clique sur la catégorie estime de soi. Tu découvriras d’autres témoignages et des articles d’Audrey, thérapeute, qui t’apprend à avoir confiance en toi. On te souhaite une belle lecture 🙂 DES BISOUS !!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s