Womenology, laboratoire de recherche consacré au marketing et à la communication à destination des femmes, a révélé une étude édifiante sur la relation de la femme avec ces… fesses. Fin 2013, le sociologue Jean-Claude Kaufmann, spécialiste de la vie quotidienne et auteur de la Sociologie des seins nus (1995), s’est attaqué à une partie corporelle « maudite », « tyrannisée », « complexée », « idéalisée ». Cristallisant les ambivalences féminines quant à leurs physiques, les rondeurs fessières sont au cœur d’un débat houleux : les faut-il minces et plates ou plutôt bombées et rondes ?

A travers cette question d’apparence simpliste, le sociologue propose une théorie sur l’idéal de la beauté à l’ère de la globalisation. A lire sur Womenology.fr

 

Partage de l'article !

  • Facebook
  • Twitter
  • Google +
  • Pinterest
  • Par mail
Naturellement moi
v 3
0

un commentaire ?

3 Commentaires
  1. 21/02/2015 Réponse

    On est comme on « nait » ! 😉
    Le principal est d’arriver à s’accepter : je suis petite, menue et … Pulpeuse ! Car etre pulpeuse, c’est avoir des formes, des courbes et des bosses, tellement féminines et sexy !!!
    Pimprenelle
    http://www.cinquanteansetalors.com

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ça pourrait t'intéresser !